Rencontre CNRD-OSC : « j’ai demandé au Président de partager sa vision de refondation » (Bailo)

il y a 4 mois 288
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Cette semaine, le président de la République colonel Mamadi Doumbouya a rencontré les acteurs de la société civile, des syndicats et entrepreneurs autour d’un déjeuner. L’objectif était d’échanger sur le rôle qui devrait être celui de ces entités durant la transition.

Au cours de cette rencontre, le Directeur exécutif de l’ONG Destin en Main, Bailo Barry dit avoir rappelé au président Mamadi Doumbouya, l’attente du peuple de Guinée vis-à-vis de la transition qu’il dirige.

« Quand j’ai pris la parole, j’ai dit au président de la République que ceux qui sont en train, aujourd’hui, de chanter ses louanges, ne sont pas forcément ceux qui l’aiment ou aiment le pays. J’ai aussi dit au président que le peuple n’est pas contre sa volonté de refonder l’Etat, mais que le peuple voudrait savoir où on va et connaître le contenu du projet. Parlant de la mise en place du CNT et de la durée de la transition; j’ai rappelé au président que nous sommes bientôt à cinq (5) depuis la prise du pouvoir par l’armée, mais le CNT n’est toujours pas mis en place. J’ai également demandé à monsieur le président d’ouvrir ses portes et de partager sa vision de refondation, de dire au peuple de Guinée où on va. J’ai enfin dit à monsieur le président que si le peuple sait où on va, c’est ensemble que nous allons prendre le destin de la Guinée en main pour la réussite de la transition. (…). J’ai aussi dit au président que le peuple se dit qu’il est l’espoir, qu’il est le messie et donc, il n’a pas droit à l’erreur. Pour cela, tous ceux qui aiment la Guinée et aiment le continent, doivent l’accompagner pour la réussite de cette transition au lieu de rentrer dans une démagogie de louange. La Guinée est en quelque sorte, le fusible de l’Afrique, lorsque cette transition échouera, je ne le souhaite pas, c’est toute l’Afrique qui va le sentir et pire, la Guinée va retourner en arrière pour des dizaines et des vingtaines d’années. Ça sera des sacrifices consentis qui seront gâchés. Il faut que la réussite de cette transition soit dans l’objectif de tout un chacun. Peut-être certains pensent qu’à cette occasion, devant le président de la République, je devrais aller dans le sens de me faire plaire. Oui, j’apprécie tous les actes qu’il a posés jusque-là et tout le monde est d’accord pour que la Guinée change mais pour cela, il faut qu’on la vérité au chef et qu’on ne soit pas accommodant et tenir des discours le caressant dans le sens du poil », a-t-il confié à la rédaction de mosaiqueguinee.com.

Bailo Destin en Main dit être persuadé : « qu’étant acteur de la société civile et donc une voix des sans voix, j’avais le devoir de porter ce message à monsieur le président dans un langage diplomatique mais aussi sincère », a-t-il conclu.

Mosaiqueguinee.com

Articles similaires

Lire l'article en entier