Région de Mamou : diagnostic du système éducatif

il y a 10 mois 214
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

A quelques jours de la nouvelle rentrée scolaire, l’heure est aux préparatifs pour les acteurs de l’éducation. Quelle est la situation actuelle de l’école dans la région de Mamou qui regroupe les préfectures de Pita, Dalaba et Mamou ?

Le Préscolaire comprend 11 CEC dont 10 fermés par manque d’éducateurs. 66 maternelles dont 6 franco-arabe.

Le nombre d’écoles dans la région est de 966 dont 31 fermées à cause d’une insuffisance d’enseignants. 123 écoles franco-arabe. Les écoles primaires fonctionnelles comprennent 6270 salles de classe pour 2375 enseignants soit un enseignant pour 3 classes comme ratio maître/salle de classe. Ce qui est complètement en dessus de la norme.

Le nombre d’enseignants contractuels communautaires est de 1174 entièrement pris en charge par les communautés pour un montant annuel de 5 milliards 705 millions 640 mille francs guinéens à raison de 540000gnf par mois. Quelques rares communautés payent leurs enseignants 1 millions et plus avec une prise en charge du logement.

Pour l’année scolaire 2020-2021, le besoin en enseignants au primaire a été de 1536.

Le nombre d’établissements au secondaire est de 103 dont 3 fermées par insuffisance d’enseignants. 15 écoles franco arabe. Quant au nombre d’enseignants contractuels communautaires, il est de 83 soit pour montant annuel de 403 millions 308 mille francs guinéens soit une charge communautaire mensuelle de 44 millions 820 mille francs guinéens. Le besoin en professeurs pour le secondaire est de 408.

Centre NAFA 11 dont 7 fermés avec un besoin de 18 moniteurs.

Centre d’Alphabétisation 115 dont 71 fermés.

Cette situation impacte négativement le rendement scolaire dans la région de Mamou. Les résultats des différents examens scolaires des dernières années en font foi.

Comment remédier à ces problèmes, Elhadj Kerfalla Mansaré l’inspecteur régional de l’éducation indique «  le manque de moyens de mise en œuvre des différentes activités des services constitue une grande difficulté. Tant vaut l’école, tant vaut la nation« . Donc il est impératif pour l’État de faire face à ces difficultés afin d’offrir aux enfants une éducation nécessaire à l’édification d’une société saine.

Lire l'article en entier