Prorogation du mandat du CONOR : en colère, des membres statutaires annoncent « de fortes raisons »

il y a 1 mois 45
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Dix mois de plus pour le comité de normalisation, qui dirige la Fédération guinéenne de football (FGF) depuis six mois. La FIFA a prolongé le mandat du CONOR jusqu’au 30 avril 2023. Une décision qui n’est pas du goût de certains membres statutaires de la FGF. Ces derniers annoncent une réunion lundi prochain pour se faire entendre.

« En six mois, le CONOR n’a rien fait. Soit il est incompétent ou ses membres sont animés d’une mauvaise foi. Lundi prochain, on se réunira pour annoncer de fortes décisions. Nous, on aurait souhaité juste trois mois de plus pour ce CONOR pour organiser les élections et partir », a déclaré Mamoudou Dramé, le porte-parole des membres statutaires, sur CIS TV.

Dans une déclaration publiée le 18 juin dernier, 56 membres statutaires sur les 65 avaient réclamé l’élection d’un nouveau Comité exécutif de la Fédération guinéenne de football avant le mois de septembre prochain. Ils avaient aussi annoncé l’envoi de délégations vers le CONOR et vers la FIFA pour parler de cette situation.

Quelques jours plus tard, le président de la Ligue guinéenne de football professionnel (LGFP) est sorti brandir des menaces. Mathurin Bangoura avait annoncé que si le mandat du CONOR était prorogé de plus de trois mois, les clubs guinéens pourraient refuser de libérer leurs joueurs pour rejoindre l’équipe nationale locale pour les éliminatoires du CHAN 2023.

Lire l'article en entier