Procès de Marie Madeleine: vers la condamnation par défaut de l’ancienne candidate et sa sœur le 27 octobre

il y a 8 mois 204
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

A la dernière audience de ce procès retentissant qui n’a pas connu la présence de l’ancienne candidate malheureuse de la présidentielle de 2015, de sa sœur Nana Martine Condé ni de leurs avocats, la défense a plaidé coupable. Le procureur a pour sa part requis 3 ans de prison et demandé l’émission d’un mandat d’arrêt contre Marie Madeleine dans cette affaire de détournement d’un diamant rond de plus de 43 carats évalué à 45 millions d’Euros. L’avocat de la partie civile espère une condamnation par défaut des mises en cause.

« On a demandé à ce que la dame, sa sœur et les deux vieux soient condamnés au paiement solidaire de 45 millions d’euros à titre principal représentant le prix du diamant et de 10 milliards de francs guinéens comme dommage et intérêt. Le procureur a requis trois ans de prison ferme pour chacun. Il a demandé à ce qu’un mandat d’arrêt soit décerné contre Marie Madeleine Dioubaté et sa sœur Nana Martine Dioubaté. Le tribunal n’a pas décidé d’abord. Ce que j’ai proposé, c’est ce que le procureur a proposé. Pour le moment, ce sont les plaidoiries de l’avocat et les réquisitions du procureur. Je rappelle que l’avocate de la défense a plaidé coupable. Si les faits sont vraiment tangibles, vaut mieux plaider coupable et demander de circonstances atténuantes pour ne pas se ridiculiser. L’avocate là, elle a été constituée par Mamadou Lamarana Diallo et Thierno Algassimou. L’avocat des deux sœur n’était pas venu. Et même s’il venait, il n’allait pas avoir la parole dès lors que ses clientes ont refusé de comparaître. Donc, c’est un jugement par défaut qui sera rendu », a précisé Me Amadou Oury Diallo, avocat de la partie civile.

Mosaiqueguinee.com

Lire l'article en entier