Premier ministre de transition : “pour une fois prenons une femme” (Mariam Sy)

il y a 3 semaines 525
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Pendant que plusieurs dispositions sont prises pour faire respecter la notion de parité en Guinée, les femmes sont peu représentées, au sein des instances de prise de décisions.

Pourtant ce n’est un secret pour personne, que nombreuses d’entre elles disposent dorénavant de toutes les qualités requises, en termes de gouvernance.

Dans le but de donner un nouvel élan à la Guinée, la présidente du Réseau des Femmes Africaines Ministres et Parlementaires de Guinée estime que le poste de premier ministre de transition conviendrait bien à une femme.

Mariam Diallo Sy, ancienne ministre de la République, à la tête de cette grande organisation féminine depuis le 30 juin dernier, plaide pour la nomination d’une mère de famille comme cheffe du gouvernement, en vue de rétablir la cohésion sociale en Guinée.

“Si le Colonel Mamadi Doumbouya décide avec son équipe de nommer une femme comme premier ministre en République de Guinée, ça sera un signal extrêmement fort non seulement sur le plan national mais sur le plan international. Parce qu’aujourd’hui les nations unies et toutes les institutions internationales du monde prônent la parité, pour que les femmes occupent des postes de prise de décisions. Nous sommes en transition et tout le monde sait combien de fois notre tissu social est laminé, qui mieux qu’une femme pour tisser des liens et ouvrir le dialogue et faire la paix dans ce pays ? C’est nous les femmes. Les premières alliances dans les familles c’est les femmes. Ce sont les femmes aujourd’hui qui peuvent ressouder le tissu social de notre pays. Pour une fois prenons une femme. On ne va pas essayer, parce que de tous les pays du monde, on sait que les meilleures gouvernances sont faites par les femmes”, a-t-elle rassuré.

Hadja Kadé Barry

Lire l'article en entier