Port Autonome de Conakry : une intervention en faveur de Mme Aïssata Aribot, contestée par les travailleurs

il y a 1 semaine 37
CONTACTEZ info@lekaloum.com

 

Mme Touré Aïssata Aribot, Directrice Générale du Port Autonome de Conakry

Après l’embrouillamini de ces derniers jours entre le collectif du port autonome de Conakry et la direction générale dudit port, l’inspecteur général du travail a réuni les parties en conflit ce jeudi, 25 novembre 2021, pour tenter de rapprocher les positions afin de trouver des solutions au différend qui les oppose. Un différend qui n’est autre que la plateforme revendicative rendue publique en début de cette semaine par le collectif des travailleurs suite aux « dysfonctionnements constatés dans la gestion des ressources humaines et financières du port » par Mme Touré Mama Aïssata Aribot, la directrice générale du port autonome de Conakry.

Et, apparemment, cette présente rencontre a permis au moins d’apaiser les tensions. Selon les informations recueillies sur place par un reporter de Guineematin.com, la rencontre de ce jeudi autour de l’inspecteur général du travail (qui a duré plus de trois heures) a permis de discuter calmement sur les différents points de revendications du collectif des travailleurs.

« Les débats se sont accentués sur les différents points de revendication dans la plus grande satisfaction des autorités. Parce que les problèmes soulevés sont d’actualité et intéressent la vie des travailleurs du port autonome de Conakry. Au jour d’aujourd’hui, les esprits se sont retrouvés et les menaces d’hier sont devenues de l’amitié. Il n’y a plus d’animosité dans les débats. L’inspecteur général a insisté sur le fait qu’il n’y aura de représailles contre aucun membre du collectif. Donc, personne ne sera relevé de ses fonctions après ça… Pour le moment, nous ne dirons pas qu’il y a une lueur d’espoir, mais nous dirons qu’il y a un début rassurant. L’espoir est permis par rapport au raisonnement de la légitimité accordée à la revendication du collectif. Quant à la solution des problèmes, nous restons toujours à l’écoute des autorités ; puisque la plupart des solutions se trouvent à leur niveau », a confié un travailleur qui a pris part à cette rencontre.

Pour l’heure, aucune solution n’a été trouvée ; mais, les parties se sont quittées dans l’espoir de se retrouver le 29 novembre prochain à la direction générale du port pour poursuivre les négociations.

A rappeler que c’est dans une correspondance en date du 21 novembre dernier que le collectif des travailleurs du port s’est attaqué à la gestion de Mme Touré Mama Aïssata Aribot, en dénonçant « les nominations abusives, l’absence de plan de formation adéquat, l’absence de plan stratégique et opérationnel, l’absence de transparence dans l’exécution du budgétaire, la gestion opaque des 8% de redevance payés par Alport, l’absence de moyens de contrôle du chiffre d’affaire d’Alport… ».

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments Box

Commentaires

Lire l'article en entier