Plusieurs morts au CT-Epi de Gbessia : une coupure du courant indexée

il y a 1 mois 121
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Plusieurs décès ont été enregistrés mardi dernier, 3 août 2021, au centre de traitement épidémiologique (CT-Epi) de Gbessia, où sont prises en charge les personnes atteintes de la Covid-19. Selon des informations confiées à Guineematin.com, c’est une coupure d’électricité qui a occasionné ces cas de morts. Des informations ni confirmées ni infirmées par le directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire.

Une situation inhabituelle est survenue dans la journée du mardi 3 août au centre de traitement épidémiologique de Gbessia (Conakry). Selon une source qui s’est confiée à Guineematin.com, tout le monde a été pris de court par une coupure de courant. Immédiatement, les responsables du centre ont tenté de mettre en marche leur groupe électrogène pour prendre le relais, sans succès. Ils ont ensuite contacté EDG pour solliciter le retour rapide du courant, mais en vain.

Le ministre de la santé en personne se serait impliqué pour tenter de trouver une solution à ce problème, mais c’est seulement 2 heures plus tard que le courant est revenu sur les lieux. Malheureusement, indiquent nos informateurs, plusieurs malades (5 selon certains) qui étaient sous assistance respiratoire étaient déjà décédés. Nous avons vainement tenté de recouper ces informations auprès du responsable du CE-Epi de Gbessia. Son téléphone a sonné plusieurs fois, sans réponse.

Interrogé sur le sujet, le directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire a confirmé qu’une coupure d’électricité, mais aussi des cas de morts ont été effectivement enregistrés dans la journée du mardi au centre de traitement de Gbessia. Mais, Dr Sakoba Keïta soutient que rien ne prouve pour l’instant qu’il y a un lien entre les deux.

 « La coupure du courant est une réalité. Et c’est vrai qu’on a eu des décès qui ont coïncidé à ça. Mais, dire que c’est la coupure du courant qui a provoqué les décès, vous savez en science, il faut prouver les liens de cause à effet. C’est vrai qu’il y a eu coupure, c’est vrai qu’on a eu des morts à Gbessia, mais est-ce que c’est la coupure qui a provoqué ces décès ? Pour le moment, les enquêtes continuent, on ne pourra pas vous dire quelque chose de plus par rapport à ça », a dit Dr Sakoba Keïta. 

Sans vouloir tirer une conclusion avant la fin des enquêtes annoncées par le patron de l’ANSS, on peut tout de même se demander comment une personne qui est sous assistance respiratoire peut vivre pendant 2 heures sans électricité. Espérons au moins que ces enquêtes ne seront pas comme celles qui sont souvent ouvertes en Guinée et dont les résultats ne sont jamais publiés.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Facebook Comments Box

Commentaires

Lire l'article en entier