Nanfo Ismaël Diaby révèle : « 28 personnes ont adhéré au Djèdèkolobaaya » en prison

il y a 1 mois 38
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Condamné en première instance à 12 mois de prison (dont 6 assortis de sursis) pour « trouble à l’ordre public et violation d’une interdiction », le très controversé Imam Nanfo Ismaël Diaby a été acquitté mardi dernier, 12 octobre 2021, par la Cour d’Appel de Kankan. Le guide des adeptes de ‘’Djèdèkolobaaya’’ a ainsi recouvré sa liberté après cinq (5) mois de prison à la maison centrale de Kankan. Et, visiblement, son incarcération n’a ébranlé en rien sa foi et sa détermination à prier en maninkakan. D’ailleurs, il aurait même mis à profit son séjour en prison pour enseigner le ‘’N’KO’’ à certains détenus et faire adhérer d’autres à sa secte (Djèdèkolobaaya), a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Kankan.

Devant une cohorte de journalistes hier, jeudi 14 octobre 2021, Nanfo Ismaël Diaby est revenu sur sa vie de prisonnier. Il assure que « la prison est un endroit de souffrance » qui donne des leçons. Egalement, il déclare avoir appris en 5 mois ce qu’il n’a pas pu apprendre dans 47 ans d’existence.

« J’ai vu qu’il y a certains détenus qui sont accusés à tort, il y a d’autres aussi qui mérite d’être là-bas. C’est Dieu qui envoie quelqu’un en prison, sinon ce n’est pas un bon endroit, c’est un endroit de souffrance. Mais, avec tout ça, c’est aussi un endroit qui donne une leçon. C’est pratiquement une école. J’ai fait 5 mois en prison et ce que j’ai appris dans ces 5 mois, je ne l’ai pas appris en 47 ans d’existence… Il y a des détenus qui sont en prison pour vol, viol, abus de confiance et autres. J’ai compris que tout cela est dû à l’analphabétisme. Donc, je les ai approché pour les enseigner le N’ko. Ils ont compris que c’était bon et très facile à comprendre. Je les ai aussi enseigné les Djèdèkolobaaya, la branche de l’islam dont je suis le guide. Ils étaient au nombre de 43 détenus dont 9 femmes à apprendre le N’ko avec moi. Et, 28 personnes parmi eux ont adhéré au Djèdèkolobaaya, on priait en Maninkakan », a indiqué Nanfo Ismaël Diaby.

En plus d’enseigner le ‘’N’KO’’ et recruter des disciples pour grossir les rangs de sa secte, Nanfo Ismaël Diaby s’est plongé dans l’écriture en prison. Il assure que son livre, intitulé ‘’Les caractéristiques de la prison’’, sera bientôt publié.

« J’ai fait un constat, puis je me suis mis à écrire. Le livre que je vais publier bientôt s’intitulera : les caractéristiques de la prison. Je l’ai donné à mes disciples, ils vont le saisir dans un ordinateur pour que chacun puisse le lire. J’ai beaucoup parlé sur la prison, les gens auront la chance de le lire bientôt », a dit Nanfo Ismaël Diaby.

A rappeler que quelques heures après sa libération, le guide spirituel de Djèdèkolobaaya, Nanfo Diaby, a dirigé une prière en maninkakan chez lui, en compagnie de ses adeptes. La vidéo de cette prière, publiée sur les réseaux sociaux, était devenue virale sur la toile.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Lire l'article en entier