Mines : le Colonel Mamadi Doumbouya procède à la relance des travaux du Simandou

il y a 11 mois 144
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Les travaux du plus grand projet intégré mines et infrastructures en développement en Afrique, le Projet Simandou, à l’arrêt depuis quelques temps, ont été officiellement relancés ce samedi 18 mars 2023, au port de Moribaya dans la commune rurale de Maférinyah relevant de la préfecture de Forécariah, a constaté l’envoyé spécial de Guineematin.com présent sur les lieux.

Cette relance fait suite à nombreuses rencontres entre le Colonel Mamadi Doumbouya et les partenaires de Rio Tinto Simfer, Winning consortium simfer (WCS), suivies de la signature de l’accord-cadre le 25 mars 2022, de celle des statuts de la co-entreprise la compagnie du Transguinéen (CTG), le 27 juillet 2022 et du pacte d’actionnaires le mars 2023, a rappelé le Président de la transition dans son allocution. Dans ce conglomérat est venu s’ajouter le leader mondial de l’acier, le chinois Baowu.

Sans passer par le dos de la cuillère, le Colonel Mamadi Doumbouya a, dans un discours plein de sens assuré les partenaires du soutien de la Guinée au projet mais également rappelé les exigences quant au respect des accords établis entre les différentes parties pour la réalisation effective de ce Mégaprojet.

Colonel Mamadi Doumbouya, président du CNRD, président de la Transition

« Certes, l’Etat guinéen est très enthousiaste concernant la relance des travaux de Simandou ; mais, dans le même temps, il reste lucide et attend les documents de garanti des maisons mères des partenaires industriels pour le financement du projet Simandou tel que convenu et prévu dans le pacte d’actionnariat signé le 8 mars dernier. Compte tenu de la qualité de nos partenaires industriels, l’Etat reste convaincu que le transguinéen qui était un rêve des pères fondateurs de la Guinée et l’ensemble de nos peuples devient enfin une réalité… Vous avez ma bénédiction pour vous accompagner dans ce projet-là, mais sachez qu’on aura l’œil sur vous. Pour nous, ce projet se fera correctement, on ne le bâclera pas… Simandou est un bijou pour nous, un bijou qu’on ne se séparera pas comme ça… Simandou, ça va se faire comme on a dit dans le contrat, sinon je reprendrais Simandou. On ne va pas brader Simandou ».

Peu avant le Chef de l’Etat, le Représentant de Winning consortium Simfer  et celui de Rio Tinto Simandou se sont succédés au parloir pour réitérer leur engagement à réaliser ce projet, qui du reste, est perçu comme un rêve pour les Guinéens.

Sun Xiushun, président de Winning Consortium Simandou

« Cette signature du pacte d’actionnaire de la compagnie du Transguinéen (CTG), la semaine dernière, est une étape clé dans les négociations pour le projet Simandou. Elle constitue une étape importante pour la mise en opération de la co-entreprise CTG et une avancée importante pour eregarder vers l’avenir et créer de nouvelles opportunités pour le développement durable de la Guinée », a déclaré Sun Xiushun, président de Winning Consortium Simandou.

Ce dirigeant de WCS a rappelé les gros investissements effectués sur le chemin de fer qui va relier la mine de Simandou depuis la préfecture de Beyla au port fluvial de Moribaya à Forécariah, longs de 550 km et les travaux réalisés depuis 2019 au niveau du port minier de Moribaya d’une capacité annuelle totale de 70 millions de tonnes. Des mesures en conformité avec les règles environnementales, sociales et de bonne gouvernance.

Sun Xiushun, le Président de Winning Consortium Simandou s’est également engagé à privilégier la collaboration avec les partenaires locaux, à partager les connaissances et transférer les compétences aux Guinéens.

De son côté,  Bold Baatar, le Directeur général de la branche minerais et énergie de Rio Tinto, le développement du projet Simandou a atteint un point irréversible pour sa réalisation.

Bold Baatar, Directeur Général de la branche minerais et énergie de Rio Tinto

« Nous travaillons d’arrache-pied pour faire avancer le projet Simandou et livrer son fer de haute teneur qui contribuera au développement du monde. Le fer de haute teneur du Simandou joue un rôle important dans la décarbonisation du monde. La Guinée contribuera au développement de la sous-région et de l’Afrique toute entière. En tant que leader mondial dans l’exploitation du fer, nous mettrons toute notre expérience à la disposition de la Guinée et au projet pour son développement rapide. Nous allons soutenir les activités au niveau local et national en partenariat avec vous le gouvernement, nos partenaires industriels, d’autres pays et la société civile. Nous mettrons la protection de l’environnement et la biodiversité au centre de nos préoccupations. Déjà, Rio Tinto emploi 1800 sur le site et nous travaillons au renforcement des capacités au niveau local…

Cette année 2023 marque les 150 de la création de Rio Tinto. Il n’y a pas un meilleur défi pour Rio Tinto que celui de réaliser le projet Simandou…

Je crois fermement que le développement du Simandou est maintenant irréversible et pourra avancer très rapidement.  Vous avez mon engagement personnel que Rio Tinto ne ménagera aucun effort pour réaliser ce rêve guinéen », a promis le Directeur général de la branche minerais et énergie de Rio Tinto.

Le Mamadi Doumbouya, plus que jamais déterminer à la réalisation de ce projet pour le grand bien des Guinéens, a rappelé aux partenaires le droit de participation non contributive, immuable et non dilutive de 15% de parts dans les mines et les infrastructures, la prise en compte du contenu local, la gouvernance de la co-entreprise, la nomination du PCA et du DGA par la Guinée, l’obtention des garanties des maisons mères pour le financement…

Cette cérémonie de grande envergure a réuni outre le Chef de l’Etat et les partenaires du projet Simandou, le Premier ministre, Chef du gouvernement, Bernard Gomou, plusieurs ministres, les gouverneurs des régions de Kindia, Mamou et Farana, les préfets de la région de Kindia, les élus locaux de la Forécariah et une foule nombreuse de Moribaya.

L’exploitation des blocs 1 et 2 du Simandou de classe mondiale, d’une teneur exceptionnelle, pourra créer près de cent mille emplois directs, plus d’un milliards de dollars de recettes fiscales par an pour l’Etat, relier huit préfectures du pays et les quatre régions naturelles du pays.

Abdallah BALDE, envoyé spécial de Guineematin.com à Forécariah

Tél : 628 08 98 45

L’article Mines : le Colonel Mamadi Doumbouya procède à la relance des travaux du Simandou est apparu en premier sur Guineematin.com.

Lire l'article en entier