Médias : la ministre de l’Information inaugure la maison de la Presse de Kindia

il y a 2 mois 98
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Après les régions de N’Zérékoré, Kankan, c’est au tour de la région de Kindia de bénéficier de sa maison de la presse. A cette occasion, plusieurs hommes et femmes de médias ont effectué le déplacement. Devant toute cette assistance, la ministre Rose Pola Pricémou a rappelé l’importance que les hommes de médias jouent dans le cadre du développement à travers la diffusion de la bonne information.

«Cette Maison de la presse est destinée à servir de lieu de rencontre, d’échanges sur des intérêts commun du monde de la presse et de la communauté. Il servira également de lieu de formation pour une presse davantage responsable, respectueuse des règles d’éthique et de déontologie du métier. Prenez-en soin et faites bonne usage. A la famille de la presse de Kindia, je suis heureuse de passer cette semaine entière avec vous. Je ne voulais pas rentrer sur Conakry sans avoir fait cet accomplissement.

C’est un acquis majeur de la transition, un acquis qui vous permet de comprendre l’importance du rôle que vous devez jouer dans le cadre de cette transition.  Je n’ai pas cessé de le dire, vous jouez un rôle majeur, soyez des acteurs majeurs du changement, soyez des acteurs majeurs de la distribution des informations dans la vérité et l’humanisme», a expliqué la ministre de l’Information et de la Communication.

Une première pour Kindia depuis l’accession du pays à l’indépendance, le préfet au nom du gouverneur a exhorté les récipiendaires de travailler pour unir les Guinéens.

«Cette maison de la presse est un acquis de l’immersion gouvernementale. Moi, je ne dirais pas une maison de la presse mais plutôt une maison de la concertation pour l’objectivité, une maison où vous vous retrouvez ensemble, où vous devez écrire objectivement, pas seulement pour Kindia mais, pour la nation guinéenne. Donc, je vous exhorte au travail à la cohésion et à l’unité des Guinéens. Aujourd’hui, nous voulons tuer l’ethnie pour que notre pays soit un havre de paix. C’est un outil de travail qu’on vous a donné, faites-en bonne usage », a interpellé le colonel Abdoul Kader Manguè Camara.

Du côté de la presse, la mise à disposition de cette Maison de la presse a été perçue par les journalistes bénéficiaires comme un véritable un ouf de soulagement.

Au nom de la presse, le secrétaire général adjoint du syndicat de la presse privée de Kindia a remercié le gouvernement guinéen pour l’initiative avant d’expliquer la nécessité que la presse soit unie au tour d’un même idéal à Kindia.

«Kindia comme on n’aime le dire est une zone stratégique où il y a des personnalités qui veulent parfois s’exprimer. Ils nous convient chez eux pour communiquer mais, je pense qu’en ayant désormais cette maison, cela pourra régulariser certaines choses dans notre métier. Grâce au concours de nos confrères et grâce à l’implication des autorités de Kindia qui sont plus proche de nous, nous pourrons exercer à bien notre métier. Mes remerciements au nom de la presse à madame la ministre qui, depuis son arrivée, s’est mise à notre disposition, elle nous a écoutés et aujourd’hui, nous avons notre maison de la presse », a déclaré Aboubacar Dramé.

Il faut rappeler cette remise s’inscrit en dernière ligne droite des activités de la ministre de l’Information et de la Communication dans la préfecture de Kindia.

Lire l'article en entier