Me Pépé Lama contre Fabou Camara : le différend réglé à l’amiable

il y a 5 mois 129
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Alors qu’ils étaient attendus le 30 juin prochain au tribunal de première instance de Kaloum pour la suite du procès qui les oppose, le camp de Me Pépé Antoine Lama et celui du Contrôleur général Aboubacar Fabou Camara n’y seront plus finalement. L’avocat, appuyé par le barreau de Guinée, et le directeur central de la police judiciaire (DCPJ) ont réglé leur différend à l’amiable, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes. L’annonce a été faite par l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats, Me Dinah Sampil, au sortir d’une rencontre qui s’est tenue dans la soirée d’hier, jeudi 24 juin 2021, au ministère de la justice.

« Très heureusement, sous l’égide de son Excellence monsieur le ministre de la justice, nous nous sommes retrouvés, les débats ont été ouverts, les faits ont été campés. Il était question que le linge sale soit lavé en famille. Vous n’êtes pas sans savoir que la police et le barreau concourent au même travail : rechercher et débarrasser la société des individus qui troublent la quiétude des citoyens. Donc, contrairement à ce qui a voulu se faire devant le tribunal, la solution a pu être trouvée hors des juridictions et de façon efficace.

Puisque les deux personnes qui étaient opposées, ont fini par se donner la main, se faire des accolades et se présenter réciproquement les excuses. Puisque dès qu’il y a un incident, il y a forcément la part de responsabilité de chacun. Et quand la solution est trouvée, il faut s’excuser pour la responsabilité qu’on assume. Donc aujourd’hui, tout est fini, la situation est aplanie », a déclaré Me Dinah Sampil. Il ajoute que les avocats des deux camps « vont achever la procédure de règlement par le retrait de la plainte au niveau du tribunal de première instance de Kaloum ».

A rappeler que Me Pépé Antoine Lama poursuivait le Contrôleur général Aboubacar Fabou Camara, directeur central de la police judiciaire, et son collègue, le commandant Sékou Ly, pour « injures publiques et atteinte aux libertés individuelles ».

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. : 628 12 43 62

Facebook Comments Box

Commentaires

Lire l'article en entier