Mamou : quatre mois après les faits, un présumé meurtrier mis aux arrêts

il y a 5 mois 89
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Après quatre mois de cavale, Mamadou Sagnan Condé, accusé de meurtre d’une femme mariée, dont les restes ont été retrouvés en brousse, est tombé dans les filets de la sécurité ce samedi 19 juin à Mawbabili dans la périphérie de la ville de Mamou.

Selon nos informations, il a été appréhendé dans le secteur par les citoyens qui l’ont pourchassé et rattrapé dans la brousse. Il fut roué des coups avant d’être déposé au commissariat central de police de Mamou.

A la police, il aurait reconnu avoir été l’auteur de la mort de dame Kanny. Lors d’une retrouvaille, il aurait donné deux coups de points à la dame. C’est ainsi qu’elle se courba et se coucha. Constatant l’inertie de la dame, il appela Yaya Barry Poporewel pour lui venir en aide. Ce dernier indiqua que la dame est décédée. Puis, Yaya porta le corps au dos, à deux, ils déposèrent le corps en brousse.

Après cet aveu, les policiers, dans la nuit, effectuèrent une descente sur le terrain pour traquer le nommé Yaya qui fut arrêté.

Ce dimanche matin, des citoyens se sont mobilisés au commissariat de police pour réclamer le présumé meurtrier.

Au mois de février dernier, des ossements de corps humain avaient été découverts à Thindoye en périphérie de la commune urbaine de Mamou. Les chiens avaient dévoré le corps. Ces ossements étaient ceux de Kanny, dame mariée et mère d’une fillette.

Nous y reviendrons

Lire l'article en entier