Mamou: le FDSI sensibilise des responsables communautaires sur le registre social unifié (RSU)

il y a 1 mois 84
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le fonds de développement social et de l’indigence (FDSI) continue sa mission de sensibilisation auprès des ménages sur le registre social unifié (RSU), à l’intérieur du pays. C’est dans ce cadre que la région administrative de Mamou a abrité ce vendredi 02 juillet, une campagne de sensibilisation des acteurs communautaires sur le ciblage des ménages indigents pour le registre social unifié.


La thématique sous laquelle s’est déroulée cette sensibilisation est « le service humanitaire de l’Etat Guinéen». L’initiative cible toutes les sous-préfectures ou quartiers de la région selon les organisateurs.
La cérémonie s’est déroulée dans la salle de conférence de la préfecture, en présence du préfet, du maire de la commune urbaine de Mamou, du directeur général du FDSI, les sous-préfets de toutes les préfectures de la région administrative de Mamou, des chefs de quartier de la ville de Mamou.
Prenant la parole, le directeur général du FDSI a souligné que l’objectif recherché est la couverture totale du territoire national par le ciblage des ménages pauvres afin de les enregistrer dans le registre social unifié (RSU) et lutter efficacement contre la pauvreté. C’est pourquoi dit-il, l’implication des autorités à la base est nécessaire.
« Comme tout projet de développement, la participation de toutes les parties prenantes est nécessaire pour la réussite. Plus particulièrement, l’adhésion des bénéficiaires facilite dans une large mesure, la mise en œuvre et la pérennisation des acquis du projet…..
Je vous invite donc à accompagner le fonds de Développement social et de l’Indigence (FDSI) dans ses opérations de ciblage en
transmettant les mêmes messages de sensibilisation à vos communautés respectives. Votre rôle ne se limite pas qu’à cela,
les agents enquêteurs vont bientôt être déployés sur le terrain; ils auront besoin de votre accompagnement sur le terrain.
Nous comptons sur vous pour la réussite de ce programme afin que tous les guinéens jouissent des fruits de la croissance économique du pays. C’est le seul moyen pour que les personnes démunies,
même dans les zones les plus reculées, puissent bénéficier des retombées, des avantages économiques de ce pays. Pour
illustration, d’après les données de l’Institut National de la statique (INS), la richesse créée en Guinée a plus que doublé les dix (10) dernières années. En effet, le Produit intérieur brut est passé de 37 862 milliards GNF en 2008 pour atteindre 99 800 milliards GNF en 2018, soit une évolution de 1647%. Alors que, sur la même période, la pauvreté ne diminue pas autant, avec une incidence qui est passée de 53% à seulement 43.77% », a indiqué Lansana Diawara, le Directeur général du FDSI.

De son côté, le maire de la commune urbaine de Mamou s’est réjouit du projet que porte le fonds de développement social et de l’indigence. Il a aussi profité de la circonstance pour inviter ses concitoyens à se faire identifier afin de bénéficier des retombées du projet.
« C’est un paradoxe, la pauvreté n’a fait qu’augmenter. Alors, c’est pour rectifier le tir que le gouvernement avec le leadership du président de la République tente à ramener cette richesse au niveau de la population, la couche la plus déshéritée. Vraiment, nous attendons la concrétisation de cette bonne initiative. Nous appelons les chefs de quartiers et districts, à sensibiliser la population à la base et que cette population aussi comprenne les enjeux parce que c’est elle qui est ciblée. Donc, que les gens acceptent de se faire identifier » a invité Ahmed Tidiane Diallo, le maire de la commune urbaine de Mamou.

Le préfet a exhorté les responsables à tous les niveaux de s’impliquer pour la réussite du projet.
« Votre implication personnelle auprès de nos communautés, constitue une condition impérieuse pour la réussite de ce projet. La diffusion des messages dans les langues de la région permet d’optimiser la communication locale pour que chaque citoyen reçoive ce message…Je profite de cette occasion pour lancer un appel particulier à toutes les couches de notre préfecture pour s’impliquer dans ce processus pour un meilleur ciblage », a déclaré colonel Mamady Diallo, le préfet de Mamou.

Pour la région administrative de Mamou, ce projet cible l’enregistrement de 590 176 personnes dans la base de données du
RSU, ce qui correspond à 84 311 ménages.
Les différents ménages et leurs membres auront la chance de bénéficier de l’assurance sociale que l’Etat guinéen veut bien accorder à tous et sans exclusion.

Jacques Kamano, correspondant à Mamou

L’article Mamou: le FDSI sensibilise des responsables communautaires sur le registre social unifié (RSU) est apparu en premier sur Mediaguinee.org.

Lire l'article en entier