Mamou/examens: deux cadres de la DPE refusent de prêter serment

il y a 1 mois 121
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Au retour de sa rencontre avec le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, le Directeur préfectoral de l’éducation de Mamou, a invité ce samedi, tous les proviseurs, censeurs, principaux d’écoles ainsi que les surveillants choisis pour les examens nationaux à une réunion.

Objectif, faire la restitution sur l’atelier préparatoire des examens nationaux qui s’est tenu à Conakry avec le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, Guillaume Hawing, les 12 et 14 Mai 2022.

Au cours de cette réunion, Hamidou Sow, Directeur préfectoral de l’éducation à  Mamou, a de long en large expliquer les grandes lignes qui ont été développé avec le patron du département de l’éducation pré-universitaire.

A l’en croire, devant les responsables des écoles, le ministre Guillaume Hawing a instauré une grande innovation dans l’organisation et le déroulement des examens nationaux.

« La réunion d’aujourd’hui portait essentiellement sur l’examen préparatoire session 2022, organisé à Conakry le 12 et 14 2022. Trois éléments ont été abordé au cours de cet atelier de trois jours. D’abord, c’est faire l’état des lieux des examens session 2020-2021, pour voir quels sont les points faibles et les points forts, les amender et les intégrer dans le processus des examens 2022. Deuxième élément de cet atelier, c’était le toilettage des textes juridiques qui régissent les examens en République de Guinée. Et le troisième aspect, c’est l’utilisation des nouvelles stratégies. C’est-à-dire, l’introduction de la nouvelle feuille d’examens. Voici les trois points essentiels qui ont été essentiels débattu. Et autour de ces trois points, un rapport synthèse a été élaboré.

Donc, la rencontre d’aujourd’hui avec les cadres de la DPE, DSCE et les chefs d’établissement, portait sur ce compte rendu », a indiqué le Directeur préfectoral de l’éducation de Mamou.

Au cours de la réunion qui s’est déroulée à la Direction préfectorale de l’éducation, quelques enseignants n’ont pas obtempéré à la mesure de prestation de serment. Deux des cadres de la DPE se sont opposés.

Le Directeur préfectoral a par conséquent, annoncé des dispositions qui seront prises suite à leur refus de prêter serment. Selon lui, tous les acteurs impliqués dans le processus des examens nationaux, ont prêté serment. Mais si dit-il, deux se sont opposés, il ne forcera aucun cadre de sa Direction.

« Le principe de prestation de serment est un principe admis au niveau national. Tous les DPE, tous les inspecteurs régionaux ont prêté serment devant le ministre. Nous aussi à notre tour, nous devons faire prêter serment les membres de nos structures. Et si deux se sont distingués, ils disent qu’ils ne sont pas prêts à prêter serment alors qu’ils sont impliqués dans le processus de gestion de ces examens. Nous prendrons les responsabilités. C’est ce qui s’impose. On ne force la main de personne, on ne torture personne, mais on nous a dit que tous ceux qui sont impliqués dans le processus de gestion de ces examens doivent prêter serment. Donc eux, ils ont décidé de ne pas prêter serment, la règle est très claire, ils ne sont pas acteurs de ce processus. Ils se sont fait déjà éliminer. Ils se sont fait déjà exclure de ce processus de gestion de ces examens », a informé Hamidou Barry, le DPE de Mamou.

Les deux enseignants qui ont refusé de prêter serment n’ont pas commenter leur refus. Malgré nos tentatives, ils nous ont rien confié. Selon certains de leurs camarades, les deux enseignants l’auraient fait à cause de leur foi religieuse.

Jacques Kamano, correspondant à Mamou

L’article Mamou/examens: deux cadres de la DPE refusent de prêter serment est apparu en premier sur Mediaguinee.org.

Lire l'article en entier