Mamadou Sylla tacle le FPP : « Ils confondent les partis politiques à un syndicat de la société civile »

il y a 4 mois 292
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Au lendemain de la création du forum des partis politiques (FPP) à l’opposé du collectif des partis politiques (CPP), les langues se délient.

Le président de la CORED, membre du CPP estime pour sa part, qu’il y a des acteurs de la classe politique qui sont opposés à la voie démocratique sur l’arène politique.

Interrogé par mosaiqueguinee.com, Mamadou Sylla confie que le CPP prendra demain jeudi une décision définitive contre ceux qui s’opposent au choix de Cellou Dalein au porte-parolat de cette plateforme.

« Les gens ne veulent pas accepter la démocratie. Ils confondent les partis politiques à un syndicat de la société civile. Toute société est organisée pour son bon fonctionnement. On ne peut pas dire qu’on ne peut pas mettre quelqu’un comme porte-parole. Ce qui est plus important pour moi, c’est celui qui préside la réunion. Quand quelqu’un préside la réunion, il peut désigner une personne pour aller devant la presse pour restituer ce qui a été dit pendant la réunion. Je ne suis pas sûr que le porte-parole puisse déformer ce qui a été dit devant tout le monde. Nous on a dit essayons de mettre une plateforme tournante de trois mois au porte-parolat. Et j’ai dit qu’il faut essayer Cellou Dalein. Mais les quatre plateformes n’en veulent pas. En plus, il y a cinq commissions. Sidya même a pris une commission. Chaque groupe va travailler et ça dépendra de la puissance du groupe, des personnes qui se trouvent dans chaque groupe et qui a combien de coalitions dans sa plateforme. Le jeudi, nous avons une réunion chez moi ici, et s’ils ne viennent pas, on prendra une décision définitive. On n’est pas dans le social, on est en politique et qui dit politique, dit forcément démocratie, et la démocratie, c’est la majorité. Il y a deux options qui s’offrent à tout le monde en démocratie : soit le consensus ou à défaut le vote vous sépare. On a voté et 7 sur 11 coalitions ont voté pour Cellou. A partir de là, le débat devait être clos. C’est aussi clair que ça », a-t-il réagi au téléphone.

Mosaiqueguinee.com

Articles similaires

Lire l'article en entier