Mamadi Onivogui sur la libération des prisonniers de Macenta : « la justice a joué son rôle »

il y a 4 mois 168
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Les réactions continuent de se faire entendre suite à la décision ayant sanctionné le procès des auteurs présumés des violences intercommunautaires survenues en décembre 2020, à Macenta. Ce verdict, rendu hier, mardi 25 janvier 2022, a permis à la quasi-totalité des accusés qui étaient détenus de recouvrer leur liberté. Certains avaient déjà purgé la peine qui leur a été infligée et d’autres renvoyés des fins de la poursuite.

Un seul parmi eux (ceux qui étaient en prison) a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle à temps, en plus des 17 accusés en fuite, qui ont écopé de la réclusion criminelle à perpétuité. Cette décision du Tribunal de première instance de Macenta suscite un sentiment de joie et de soulagement chez Dr Mamadi Onivogui, coordinateur général du mouvement « Elazologa » et ressortissants de Macenta vivant à Conakry. Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, l’activiste de la société civile a estimé que la justice a joué son rôle dans cette affaire.

« C’est un ouf de soulagement, c’est une grande joie pour nous. Nous avons accueilli cela avec de l’allégresse. Hier, à Macenta, les gens dansaient, parce que la majorité des détenus a été libérée. La plupart de ceux qui ont été condamnés sont en fuite. Donc, tous ceux qui nous ont suivis lorsqu’on se battait en faveur de la libération de ces détenus ont vu que la raison est de notre côté. Ceux qui étaient coupables ont fui Macenta dès le lendemain des actions. Donc, ceux qui ont été arrêtés, il y avait beaucoup d’innocents parmi eux.

Et c’est ce que nous avons vu hier à travers cette décision de justice. Donc, nous sommes très contents, nous sommes fiers. Parce que la justice a joué son rôle, la justice a bien agi. Si nous avons demandé à ce que justice soit faite et que justice a été rendue, nous remercions la justice, nous remercions le gouvernement et le président de la transition. Nous sommes vraiment fiers de la libération de nos frères qui étaient en prison », a déclaré le coordinateur général du mouvement « Elazologa ».

Dr Onivogui Mamadi, Coordinateur Général du mouvement Elazologa et de la 3ème dynamique

Il annonce des dispositions prises par son organisation pour favoriser une réconciliation effective entre les communaux Tomas et Manias, qui se sont violemment affrontés les 26 et 27 décembre 2020 à Macenta, et éviter la répétition de tels événements dans la ville. « Tous les artistes Manias et Tomas de Macenta, nous avons fait un message de paix que nous avons fait circuler sur les réseaux sociaux et qui a eu plus de 72 000 vues. Ensuite, tous les leaders d’opinion de Macenta, nous avons dit qu’il faut faire la paix, parce qu’il y a des siècles que nos parents vivent ensemble.

Nous avons procédé à des sensibilisations au moment du jugement pour dire aux gens de rester sereins et de croire en la justice. Et que si nous croyons en la justice, c’est le seul moyen pour nous d’éviter les conflits à relents communautaires. Si vous avez foi à la justice, il faut saisir le tribunal pour qu’il y ait la clarté, la vérité et la justice. Mais quand les gens ignorent la justice, ils se rendent justice eux-mêmes, ça pose problème. Donc, nous avons sensibilisé nos parents, nous leur avons dit de rester sereins, de suivre les procédures de la justice, qui est la boussole qui va orienter chaque citoyen. Après justice, c’est la réconciliation.

Donc, la semaine à venir, nous allons demander à ceux qui ont perdu des proches ou des biens de pardonner. Parce qu’en pareille situation, personne n’est gagnant, personne n’est perdant. Ceux qui sont morts lors des violences, c’est des fils de Macenta. Ceux qui ont perdu des biens, c’est des fils de Macenta. Ceux qui étaient en prison, c’est des fils de Macenta. Ceux qui sont condamnés c’est des fils de Macenta. Donc, en quelque sorte, personne ne gagne, personne ne perd. Déjà, il y a eu beaucoup de preuves qui ont prouvé que les gens sont prêts à se réconcilier. Après les événements, personne ne s’est levé pour se venger. Donc nous voyons que nos parents nous écoutent après nos sensibilisations sur le terrain », a dit Dr Mamadi Onivogui.

Mohamed Guéasso DORE pour Guineematin.com

Tel : +224 622 07 93 59

L’article Mamadi Onivogui sur la libération des prisonniers de Macenta : « la justice a joué son rôle » est apparu en premier sur Guineematin.com.

Lire l'article en entier