Mali : vibrant hommage à feu Thierno Diaka Souaré ! « Nous lui devons reconnaissance… »

il y a 1 mois 43
CONTACTEZ info@lekaloum.com
Feu Thierno Diaka Souaré

Mali ! Depuis quelques jours, un tournoi de football est organisé dans la préfecture de Mali pour rendre hommage à l’un de ses dignes fils, le défunt journaliste Thierno Diaka Souaré.

La jeunesse de Mali centre et les sages se sont mobilisés pour marquer l’évènement à travers des témoignages. Le tournoi a mobilisé 16 équipes de football, la phase de poule est terminée, ce sont les quarts de finale qui démarrent ce vendredi au stade préfectoral de Mali centre. La finale est prévue le samedi 30 octobre 2021.

Chaque jour, les matchs commencent après une minute de silence en la mémoire du défunt Thierno Diaka Souaré.

« C’est un moment de reconnaissance et d’hommage à l’endroit d’un père à nous, un grand-père, un frère pour d’autres. Il fait partie des élites de Mali. Il n’y a pas de raison qu’on ne lui rende pas hommage. Nous avons organisé un tournoi de football qui est en cours. 16 équipes ont été réunies pour la compétition. Les phases de poule sont terminées, 8 équipes sont qualifiées pour les quarts de finale qui démarrent ce vendredi, deux matchs sont au programme ce vendredi et deux autres le samedi. Les demi-finales sont programmées le lundi et le mardi, nous prendrons 2 jours de repos. Le samedi 30 c’est la finale. Le tournoi se déroule sans violence avec une forte mobilisation des populations et des proches du défunt ici à Mali », a déclaré Alpha Oumar Minthé, l’un des organisateurs du tournoi doté du trophée feu Thierno Diaaka Souaré.

Elhadi Ousmane Dieng, historien et l’un des doyens de Mali Centre rend hommage à un jeune-frère qui a contribué au rayonnement de sa ville natale : « Thierno Diaka Souaré est un jeune-frère natif et fils de Mali Yembering qui a été pendant tout son cycle scolaire et supérieur un brillant étudiant. Après ses études aussi, je crois qu’il a fait l’école de Dabadou, il a commencé par l’enseignement où il a passé quelques années avant de se retrouver journaliste à la voix de la Révolution, la RTG à l’époque. Il a été membre du bureau de presse de la présidence sous Sekou Touré, c’est au changement de régime en 1984 qu’il a rejoint la grande équipe de la radio nationale où il a travaillé jusqu’à sa retraite. Il s’est imposé partout par son talent, son dynamisme, son patriotisme. Il avait un amour pour la Guinée et son Mali natal. A chaque fois qu’il rencontrait un proche à lui quel que soit les circonstances, il trouvait un temps pour toi, il trouvait quoi te donner pour la famille. Nous avons ressenti son décès à cause de son apport à la communauté. Thierno Diaka a toujours contribué pour les actions de développement à Mali, il a été l’un des ressortissants le plus dévoué pour faire rayonner Mali. Un exemple marquant, à l’installation de la radio rurale Mali, il s’est vraiment levé pour faire aboutir le projet, il avait contribué moralement, matériellement et financièrement. Il est venu au secours au moment où nous avons eu besoin. On aurait voulu faire plus qu’un tournoi de football pour lui rendre un hommage mérité. C’est une façon pour nous de lui restituer la monnaie sociale. Il repose tout près, nous prions pour le repos de son âme », a témoigné Elhadj Ousmane Dieng.

Décédé l’an dernier, Thierno Diaaka Souaré repose auprès des siens à Pelly, son village situé dans la commune urbaine de Mali.

À lire sur Africaguinee.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Lire l'article en entier