Makanera Kaké répond au FNDC : “pour qu’il y ait poursuite, il faut une infraction…”

il y a 2 semaines 20
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Quelques temps après le renversement de l’ancien régime par le CNRD, les membres du Front national pour la défense de la constitution, ont publié une nouvelle liste de personnes ayant fait la promotion du 3ème mandat en Guinée, tout en exigeant que celles-ci soient poursuivies.

Connu pour son hostilité vis-à-vis de cette coalition, Alhousseny Makanera Kaké, estime qu’aucune loi ne prévoit une poursuite judiciaire en cas de changement de constitution dans un pays. C’est pourquoi selon lui, les responsables du FNDC n’ont pas la maîtrise de leur sujet.

“Je voudrais vous dire que franchement en toute honnêteté, il faut avoir le niveau d’un certain Koundouno pour pouvoir parler de poursuites judiciaires et même dire porter plainte. Il faut se poser la question, qu’il peut avoir une infraction sans loi. Pour qu’il y ait poursuite, il faut qu’il y ait une infraction, pour qu’il y ait une infraction, il faut qu’il ait une loi qui a prévu et puni cette infraction. La charte qu’ils ont lue, ils ne la comprennent pas. La charte est très claire, ceux qui sont responsables du changement anti constitutionnel du gouvernement, le pays-là est suspendu de toutes les instances et les auteurs peuvent être poursuivis. Si c’est le coup d’État, vous avez le code pénal qui prévoit ce qu’il faut faire. Donc, c’est des lois qui exigent et on ne peut pas juger quelqu’un à travers une charte. Moi, je suis tranquille. Ce sont les plaisantins, ils cherchent à manger”, a-t-il laissé entendre au cours d’une interview accordée à notre rédaction

Mama Adama Sylla

Lire l'article en entier