Maison centrale de Conakry/Surpopulation carcérale: l’inspecteur général met en cause certains magistrats

il y a 1 mois 50
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

L’inspecteur général des services judiciaires n’est pas passé du dos de la cuillère pour pointer la responsabilité de certains magistrats dans ce qu’il a appelé « le nombre exagéré de la population carcérale ». A la faveur d’une visite de la nouvelle ministre de la justice à la maison centrale, Mamadou Dian Souaré révèle que sur 1 200 détenus de la maison centrale de Conakry, seulement 200 sont condamnés. Pour lui, la démission ou le mauvais comportement de certains de ses collègues expliqueraient cette situation.

« Ce qui sorte en premier lieu, c’est le nombre exagéré de la population carcérale à la maison centrale de Conakry. Nous avons toujours en moyenne dans cette enceinte un minimum de 1200 dont seulement 200 condamnés, tous les autres sont des prévenus. Il faut le dire, cela procède de la démission ou du mauvais comportement de certains de nos collègues. Parce que lorsque je prends par exemple les mineurs, il y a beaucoup de situation de mineurs qui peuvent être réglées par une ordonnance de placement sous contrôle…», a-t-il pointé le vendredi dernier.

Mosaiqueguinee.com

Lire l'article en entier