Maison centrale de Conakry : des détenus en état de démence, parmi les autres pensionnaires (Charles Wright)

il y a 1 mois 172
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

La surpopulation et le manque d’hygiène constituent les premiers risques de propagation de maladie et de mortalité au niveau des prisons en Guinée.

Construit pour une capacité d’accueil de 300 prisonniers, la maison centrale de Conakry situé dans le centre administratif de la capitale, compte à ce jour 1 692 détenus.

En mission d’inspection inopinée, dans cette maison carcérale, hier jeudi, le Procureur Général près la Cour d’Appel de Conakry dit avoir été surpris d’apprendre qu’il y a des détenus en état de démence.

Alphonse Charles Wright, ainsi a instruit au régisseur de recenser tous les pensionnaires qui sont dans cet état, en vue de leur placement dans un milieu beaucoup plus approprié.

« …On nous a signalé le cas des détenus qui sont tombés dans l’état de démence, et qui aujourd’hui, sont en train d’être gardés ici. J’ai donné des instructions à M. le régisseur pour lui dire de recenser ces cas-là. Leurs places ce n’est plus ici. Il faut qu’ils soient placés dans un milieu approprié pour leur prise en charge sanitaire rapide. C’est extrêmement important. Ce processus va continuer jusqu’au bout »,a-t-il promis.

Alhassane Fofana

Lire l'article en entier