Lutte contre la drogue en Guinée : deux « trafiquants de Cannabis » arrêtés par l’OCAD

il y a 3 mois 204
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Ce vendredi, 21 janvier 2022, l’office central anti-drogue (OCAD) a présenté à la presse nationale à Conakry deux individus interpellés pour trafic de drogue. Il s’agit de Kadiatou Camara et Mohamed Traoré alias ‘’Moddi’’, respectivement arrêtés à Kassonyah (dans la préfecture de Coyah) et à Yimbaya (dans la commune de Matoto, à Conakry), en possession de plusieurs kilogrammes de Cannabis et d’une somme de près de 40 millions de francs guinéens.

Le directeur par intérim de l’OCAD, le lieutenant-colonel Mènè Condé, a promis de les déférer devant un procureur de la république, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Selon les informations, ces deux suspects ont été interpellés à leurs domiciles « en flagrant délit ». Des domiciles qu’ils avaient quasiment transformés en des lieux de vente de Cannabis.

lieutenant-colonel Mènè Condé, Directeur par intérim de l’OCAD

« Suivant des informations portées à notre niveau, nous avons essayé de mener des filatures à deux niveaux. Il s’agit de Kassonyah Carrefour et de Yimbaya Camp Carrefour. Ces deux filatures ont donné des fruits, parce que des personnes ont été interpellées. Il s’agit de Kadiatou Camara, coiffeuse et mère d’un enfant. Sur elle, nous avons saisi 13 kilogrammes de Cannabis. Elle a été interpellée à son domicile à Kassonyah.

La seconde personne, c’est Mohamed Traoré alias Moddi, résident au quartier Yimbaya Camp Carrefour. Sur lui, nous avons saisi 2 kilogrammes de Cannabis, 41 boule et 38 millions de francs guinéens. Il a été pris à son domicile où il a fait de son salon un VIP. Il était là en train de couper le cannabis pour l’emballer dans du papier rame », a expliqué le lieutenant-colonel Mènè Condé.

Interrogés par la presse, les deux présumés trafiquants de Cannabis ont reconnu les faits qui leur sont reprochés. KC a laissé entendre que c’est sa deuxième fois de vendre du Cannabis.

« Ils m’ont arrêté chez moi. Je rentrais du marché quand j’ai les agents devant ma porte. Quand je suis arrivée à leur niveau, ils m’ont demandé d’ouvrir la maison. J’ai ouvert, ils ont fouillé, mais il n’y avait rien. Ils sont sortis pour ensuite fouiller la maison d’à côté. C’est là-bas qu’ils ont vu ça (le cannabis)… C’est ma deuxième fois de vendre ça. C’est quelqu’un d’autre qui me fournit. Moi je suis détaillante. Ça fait un an depuis que j’ai commencé à vendre ça », a dit KC.

De son côté, MT a avoué que le Cannabis retrouvé chez lui appartient.

 

« J’avais ça (le Cannabis et 38 millions GNF) dans ma maison, les agents sont venus me trouver là-bas avec ça. Une partie de cette drogue était destinée à la vente. Mais, l’autre partie-là, c’est un ami qui me l’a donné. Mais, l’argent-là n’est pas l’argent de la drogue, c’est pour ma tante », a-t-il indiqué.

A noter que la direction de l’OCAD de transférer ce dossier au niveau du procureur de la République pour la procédure.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

L’article Lutte contre la drogue en Guinée : deux « trafiquants de Cannabis » arrêtés par l’OCAD est apparu en premier sur Guineematin.com.

Lire l'article en entier