Loi de finances 2021 : voici les poches de dépenses fictives et budgétivores décelées par le CNRD 

il y a 1 mois 87
CONTACTEZ info@lekaloum.com
Le Secrétaire général de la Présidence de la République a animé ce samedi 23 octobre 2021 un point de presse sur la loi de finances rectificative 2021. Il avait à ses côtés le gouverneur de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG) et d’autres cadres des départements économiques.
Au cours de cette intervention,  le gouverneur de la BCRG, le Dr Louncény Nabé a fait savoir que le CNRD a constaté une hausse globale des dépenses dans la Loi de finances rectificative 2021.
« Au regard de cette situation, le CNRD constate l’inexistence de mécanisme fiable de contrôle sur les dépenses effectivement réalisables, l’absence de support expliquant certaines hausses de dépenses dans les institutions et départements ministériels concernés, le manque de rigueur dans la répartition des dépenses publiques, l’insuffisance de mécanisme de contrôle de la mobilisation et de la sécurisation des recettes, la mauvaise répartition des dépenses budgétaires sans prise en compte de l’orthodoxie financière. A cela s’ajoutent des prévisions de dépenses pour des structures quasi inexistantes ou non actives à savoir la CENI, la Haut conseil des collectivités, la Haute Cour de Justice, etc. », a expliqué le gouverneur de la BCRG avant de dire que les augmentations des budgets de la présidence de la République et de l’Assemblée nationale étaient faramineuses: « cette loi de finances soulève assez d’interrogations car les lignes budgétaires allouées aux dépenses de la présidence de la République, à l’Assemblée nationale, à certaines institutions républicaines et certains ministères ont connu des augmentations faramineuses. »
Lire l'article en entier