Libération de Grenade et Madic : Que dit Fodé Mohamed Soumah à l’endroit de la justice et de l’exécutif?

il y a 5 mois 265
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Le député et opposant, Fodé Mohamed Soumah vient de réagir à la grâce présidentielle dont ont bénéficié Boubacar Diallo alias “Grenade” et Mamady Condé connu sous le sobriquet “Madic 100frontières” ce week-end. A cette occasion, le président du parti la Génération Citoyenne (GeCi)  apprécie et encourage ce geste du pouvoir  avant de l’inviter à continuer sur cette lancée «pour calmer le jeu» dans le pays.

Cinquième vice-président du Parlement guinéen et porte-parole du cabinet du chef de file de l’opposition, Fodé Mohamed Soumah n’a pas sa langue dans la poche. Encore une fois, il dit ce qu’il pense, sans oublier de faire parler son cœur.

Pour lui, « ce n’est pas le moment de faire la fine bouche, quand on sait qu’ils (les prisonniers graciés) vont rejoindre leurs familles respectives à travers cette grâce présidentielle ». La liberté, tout comme la famille sont sacrées, juge-t-il. Et d’ajouter que « c’est l’occasion de remercier le Chef de l’Etat, et de nous réjouir d’un 1er pas vers une décrispation généralisée ».

A la question, est-ce que vous pensez que cet élan de décrispation pourrait à terme s’élargir aux opposants plus connus, également en prison depuis novembre, le président du GeCi précise d’abord que « c’est vous qui faites cette classification des prisonniers anonymes ou starisés.  La prison est la même pour tous les détenus, même pour ceux qui bénéficient de faveurs particulières. La privation de liberté est la même pour tous ».

Puis d’ajouter : « J’ose croire que c’est le début d’une nouvelle dynamique, qui viendra renforcer le cadre du dialogue », même si ce dernier est « à revoir de fond en comble ».

Dans la même logique, le législateur a adressé un message au pouvoir judiciaire et à l’exécutif. « Il faut que la justice s’active, surtout pour ceux qui pourraient être libérés rapidement. Ensuite, et comme par le passé, nous demanderons au Président de la République d’user de sa grande mansuétude pour calmer le jeu », clame-t-il.

En tout cas, « vivement que la Cité retrouve son calme, pour le bonheur du peuple de Guinée », souhaite le député.

Lire l'article en entier