Le RPG s’organise pour se repositionner : « ces agitations doivent être stoppées », estime Dr Diao Baldé

il y a 1 mois 46
CONTACTEZ info@lekaloum.com
Dr Diao Baldé, président du parti UGN

Depuis quelques jours, le RPG Arc-en-ciel cherche à s’organiser pour se repositionner sur la scène politique guinéenne. Les ténors de l’ancien parti au pouvoir multiplient les rencontres pour tenter d’obtenir la libération du président Alpha Condé (toujours détenu par la junte militaire qui l’a renversé), mais aussi pour voir comment reconquérir le pouvoir après la transition. Et cette situation ne laisse pas indifférents certains opposants du régime Alpha Condé. C’est le cas notamment de Dr Diao Baldé, président de l’Union pour la Guinée nouvelle (UGN). Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, ce samedi 16 octobre 2021, ce leader politique a dénoncé des « agitations » qui doivent être stoppées.

« Je trouve que les rassemblements des dignitaires du RPG sont des agitations qui sont de nature à déranger les gens. Quand on connaît les raisons qui ont motivé la prise du pouvoir par l’armée, le 05 septembre, et que ces mêmes personnes se retrouvent pour soi-disant réclamer la libération sans condition de M. Alpha Condé et chercher à reconquérir le pouvoir, ça veut tout dire. Donc, ces agitations, à mon avis, devraient être stoppées pour la quiétude sociale, pour la tranquillité et pour une bonne conduite de la transition.

Ce sont eux qui ont amené à cet état de fait, parce que s’ils avaient pris leurs responsabilités au sein du RPG, on ne serait pas arrivé à un troisième mandat. Ils ont manqué à leur devoir, ils ont manqué à interpeller leur soi-disant champion pour ne pas qu’il viole la constitution. Donc, les agitations qu’ils font, on devrait les interrompre pour laisser le CNRD faire son travail pour une transition réussie, permettant de jeter les bases d’un développement économique et social de notre pays », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le président de l’UGN (parti politique membre de l’ANAD) s’est prononcé sur le débat en cours autour du retard de la nomination du gouvernement de la transition. Pour lui, il n’y a pour l’heure, aucune inquiétude à se faire à ce niveau. « Au regard de ce qui se passe actuellement, je crois que le CNRD était plus préoccupé par la situation de l’armée. Ce qui est extrêmement important. On a vu la mise à la retraite de 44 généraux, c’est une grande première. Et à mon avis, c’était une priorité pour le CNRD de rétablir l’ordre au sein des forces armées et de mettre en place son équipe.

Pour ce qui est du gouvernement, ce sont des consultations qu’ils sont en train de mener à l’interne pour avoir les bonnes personnes. Ensuite, que ce soit le Président ou le Premier ministre, ils sont préoccupés par la question sur comment redorer l’image de la Guinée, rassurer nos partenaires ainsi que les chefs d’État de la sous-région quant à la volonté de conduire une bonne transition. Nous avons déjà vu le Premier ministre sur une offensive diplomatique au Ghana et en Côte d’Ivoire. C’est pour l’image du pays, parce que sans la coopération sous régionale et régionale, il est difficile d’amorcer le développement et de parler de stabilité et de paix », a dit Dr Diao Baldé

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Lire l'article en entier