Le défunt Mamady Djembefola Keita vu par Jeannot Williams 

il y a 5 mois 200
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Le virtuose de la percussion Mamady Djembefola Keita n’est plus. Son décès est survenu dans la nuit d’hier dimanche 20 à ce lundi 21 juin 2021, à l’hôpital St Luc de Bruxelles, aux environs de 1 heure 15 minutes, nous apprend-on.

Une information confirmée par le directeur national de la Culture, M. Jean Baptiste Williams qui avait fait du défunt ambassadeur de l’événement « Djembé d’or » à travers le monde.

« C’est un géant de la Culture africaine qui a vendu la Guinée. D’abord, il s’appelle Mamady Keita Djembefola. Et si on parle de djembé, c’est l’instrument le plus vendu au monde. Alors, s’il n’est pas le grand précurseur mais sa contribution aura été de qualité« , a témoigné d’emblée Jeannot Williams.

A en croire notre interlocuteur au bout du fil, feu Mamady Djembefola Keita compte une cinquantaine d’écoles de percussions et de danses guinéennes. Notamment en Europe, en Amérique du Nord et en Asie, pour perpétuer la danse et les percussions guinéennes.

« Il a donné des cours pédagogiques sur la percussion et le djembé. Il a plus de sept films à son actif. Il a des albums didactiques audiovisuels, et chargé de cours dans les plus grandes universités du monde. Aussi, il est citoyen d’honneur de plusieurs villes« , a rappelé le directeur national de la Culture.

Né en 1950 à Balandou, Djembefola eut le privilège d’appartenir au Ballet national Djoliba en 1965, alors qu’il n’avait que 15 ans. Puis, il est allé renforcer le Koteba avant de prendre le chemin de l’Europe où il était établi depuis ces quatre dernières décennies.

Lire l'article en entier