Labé : un présumé violeur mis aux arrêts au quartier Donghol 

il y a 9 mois 138
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

C’est dans la nuit de ce jeudi à ce vendredi 15 octobre 2021 qu’un présumé violeur a été mis aux arrêts par les agents de la garde communale au quartier Donghol, dans la commune urbaine de Labé.

A en croire la victime KD, mère de deux enfants dont un bébé de 6 mois, elle a été menacée avec une arme blanche par son bourreau, avant d’assouvir sa sale besogne.

« C’est hier dans les bandes de 22 heures lorsque mon amie qui était venue pour qu’on veille un peu et c’est au moment où elle m’a dit qu’elle rentre se coucher, je l’ai raccompagné. C’est vers 3 heures du matin qu’il est sorti de sa cachette dans la concession avec un couteau pour me menacer avec. Après avoir passé à l’acte, il m’a dit si je crie, il va me tuer moi et mon enfant. Quand il est parti, j’ai appelé l’ami de mon mari pour l’informer. J’étais seule à la maison. Je suis mariée et mère de deux enfants », explique la victime.

Quand au présumé auteur de ce viol ,il a nié les faits qui lui sont reprochés.

« C’est cette nourrisse qui m’accuse de l’avoir violer. C’est pour cette raison que je suis là aujourd’hui. On m’a arrêté hier tard dans la nuit. Elle m’accuse à tort je ne l’est pas violée. Vers 21 heures je suis venu m’arrêter sur la route principale non loin de mon lieu de travail. J’attendais la femme de mon frère accusée d’être infidèle pour des fins de vérification », se dédouane Thierno Mamoudou.

Le commandant de la garde communale revient sur les circonstances dans lesquelles il a été informé de cette situation.

« C’est à 4 heures du matin que le chef quartier de Donghol, nous a appelé pour nous alerter qu’ils ont un problème dans leur quartier là-bas. Il m’a dit que venez vite sinon, il y aura des mort ici. Donc on s’est rendu sur les lieux, on a trouvé que c’est un violeur qui était pris. Nous l’avons pris et nous l’avons directement envoyé au niveau de la garde communale. On va le transférer tout de suite conformément à la loi au commissariat central de police », affirme Ousmane Bah.

Aux dernières nouvelles, le présumé violeur a été déposé au commissariat central de police de Labé pour la suite des enquêtes.

Aissatou Zawiya Diallo, correspondante régionale de Mosaiqueguinee.com

Lire l'article en entier