Labé : Les acteurs politiques apprécient la mise à la retraite des officiers généraux

il y a 1 semaine 18
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Dans un décret publié ce Mardi, Colonel Mamady Doumbouya a mis à la retraite 42 officiers Généraux de l’armée. A Labé les acteurs politiques interrogés par notre rédaction se réjouissent de cette nouvelle même si d’autres n’approuvent pas leurs intégrations dans la politique.

C’est le cas de Mamadou Bobo prof Bah de l’Union des Forces Républicaines (UFR) « C’est normal qu’une personne aille à la retraite c’est une très bonne chose et il peuvent même faire la politique comme ils veulent. S’ils voudront le faire. Mais certes ils n’ont qu’à être intelligents » a-t-il fait savoir de sa part.

Même son de cloche chez les acteurs de la société civile. Algassimou Lamine Diallo de son point de vue trouve salutaire leur intégration dans les affaires politiques.

« Tout un travailleur c’est un souhait pour lui d’aller à la retraite c’est un droit pour tout un travailleur nous savons que selon la loi quelqu’un peut aller à la retraite à travers l’âge ou la carrière. Dire qu’ils peuvent faire la politique ça c’est la loi, lorsque tu n’es plus militaire, tu es civile tout citoyen est libre de mener ces activités politiques. Il peut créer un parti politique ou intégrer dans un parti qui existe », soutien Algasssimou Lamine Diallo de la PECUD

A L’UFDG nous avons tendu le micro au porte-parole de la fédération. Mamadou Aliou Sampiring Diallo « C’est normal que les gens qui ont l’âge d’aller à retraite aille à la retraite. Nous devons assainir l’administration pour permettre aux jeunes d’être engagés à la fonction publique ».
Par ailleurs, ce dernier trouve tout de même anormal que des militaires à la retraite reviennent dans la politique « Je trouve ça un peu anormal dire qu’il peuvent aller faire la politique. Des militaires à la politique ils ne connaissent que les lois militaires. Si on veut aller de l’avant il faut assainir même la classe politique, ce n’est pas permis à n’importent qui dans les conditions normales de faire la politique ».

De Labé, Boubacar Garki Diallo pour Kalenews.org 626985252

Lire l'article en entier