Labé : forte mobilisation lors du lancement du programme du Fonds de développement social et de l’indigence

il y a 1 mois 174
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

L’amphithéâtre de l’ENI-CFP de Labé sis au quartier Kouroula 1 a servi de cadre ce samedi 21 mai, au lancement des activités de ciblage des personnes pauvres sous une forte mobilisation. Ce lancement s’est déroulé en présence des maires des communes rurales de la région de Labé, les maires des cinq (05) communes urbaines de la région, des sous-préfets de la région, les 5 préfets de la région, le gouverneur de région et du secrétaire général du ministère de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables.

Dans son allocution le directeur général du fonds de développement social et de l’indigence (FDSI) a indiqué que le but est de doter la Guinée d’un Registre Social Unifié (RSU) afin de répondre aux besoins des acteurs de la protection sociale.

« Cette volonté politique s’est traduite dans la lettre de mission de Monsieur le premier ministre adressée au ministère de la promotion féminine de l’enfance et des personnes vulnérables. Où il a recommandé la couverture totale du pays en termes de ciblage des ménages indigents, pauvres et vulnérables en attendant la collecte de données sur toute l’étendue du territoire national. Dans la région de Labé, 751 714 personnes sont ciblées pour être enregistrées dans la base de données du RSU, soit 107 388 ménages. C’est l’objectif à atteindre pour qu’à la fin, vous (autorités locales) et nous, soyons félicités. Cela n’est possible que si les messages de sensibilisation sont bien passés auprès des ménages qui doivent accorder au maximum une (1) heure de temps à nos agents enquêteurs qui seront déployés bientôt dans les quartiers, districts, secteurs et localités. D’après les données de l’INS, la région de Labé compte  environ 444 quartiers/districts. 7 082 secteurs/ localités. Les messages de sensibilisation doivent pourtant parvenir dans toutes les agglomérations. Mais nous ne pouvons y arriver seuls.  Votre participation (autorités locales ndlr) est inévitable pour que  les agents qui seront déployés trouvent  les ménages préparés à les écouter pour un ciblage parfait en termes de quantité et quantité. La stratégie de ces missions de sensibilisation nous amène à commencer par vous les autorités au niveau régional, préfectoral et communal.  Cette rencontre nous donne ainsi l’occasion de faire un plaidoyer pour que chacun s’implique », a déclaré Lansana Diawara.  

De son côté, le secrétaire général du ministère de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables, représentant du ministre Aicha Nanette Conté, affirme qu’il est optimiste quant à la réussite du programme.  

« En fait, ceci n’est pas un projet. C’est un ministère qui est en train de dérouler la feuille de route de son programme normal de développement, on est pas un projet. Il y a la réussite de la transition lorsqu’en Guinée, on peut identifier qui peut être bénéficiaire de l’aide sociale. C’est tout un programme qui est mis en place et qui est dans le déroulement normal des attributions qui ont été présentées au fonds de développement social et de l’indigence. Nous sommes dans une activité pérenne et tant que la Guinée existe, ce programme existera. On va faire la base de données cette année. Dans deux ans, il faut renouveler  puisque des nouvelles naissances et de nouvelles disparitions vont avoir lieu. Ça va être perpétuel, on va faire en sorte que tout individu soit dans ce programme. On est optimiste que ce programme va réussir puisque tout ça correspond à une vision. Il ne peut pas avoir un Etat souverain, un Etat qui se respecte qui ne peut pas être en mesure de venir en appui aux personnes qui ne peuvent pas se prendre en charge. C’est le rôle de l’Etat », a souligné  Yassi Roger.

Avant de déclarer l’ouverture du lancement des activités de ciblage, le gouverneur de la région administrative de Labé est revenu sur l’importance de ce programme à sa juridiction.

« Un bon nombre de programmes d’aide sociale aux ménages et aux individus sont déjà fonctionnels dans notre pays, mais l’Etat n’a toujours pas un système de contrôle approprié afin de ressortir les ménages nécessiteux pouvant bénéficier des différents programmes d’aide. Toutefois, les nouvelles autorités ont une vision d’assistance sociale accordant la prépondérance à l’identification et l’assistance des individus, aux familles et aux groupes en difficultés. D’après l’institut national de la statique, la région de Labé fait partie des régions qui souffrent beaucoup de pauvreté, c’est pourquoi, il est important que la région de Labé participe massivement à ce projet de ciblage des ménages pauvres. Le registre social unifié est en train d’être apporté en tant que solution aux diverses faiblesses existant dans le système de protection sociale en Guinée », dira Colonel Robert Soumah.

A noter qu’après la région de Labé, ce programme sera lancé dans les régions de Faranah, N’Zérékoré, Boké, Mamou et Conakry. Et 6 millions de personnes seront enregistrées à la base de données.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé.

620 44 25 83 

L’article Labé : forte mobilisation lors du lancement du programme du Fonds de développement social et de l’indigence est apparu en premier sur Mediaguinee.org.

Lire l'article en entier