Kankan : Mise en place du CNT, voici la réaction des citoyens

il y a 4 mois 110
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

A peine mis en place, le Conseil national de la transition guinéenne, ne fait pas l’humanité dans la capitale de la Haute-Guinée. Après les nominations tant attendues des 81 membres, et le choix de Dansa Kourouma, comme président dudit conseil, les réactions fusent de partout à travers le Nabaya.

Interrogés dans la matinée de ce dimanche 23 janvier 2022, ils sont nombreux, les citoyens du Nabaya qui ne cachent pas leurs mécontentements.  C’est le cas de Sékou Diallo, président d’un mouvement de jeunes, rencontré au centre ville. Il déplore :

« Le CNRD a sous-estimé les cadres à l’intérieur du pays dans ses nominations. Ça a commencé par la mise en place du gouvernement. Aucun cadre n’a été choisi à l’intérieur du pays. On s’est tous dit qu’avec la composition du CNT, ce ne sera pas la même déception. Mais malheureusement c’est le cas. Puisque parmi ceux qui ont été nommés, il y a pratiquement aucune figure de l’intérieur du pays. En plus le choix de Dansa Kourouma comme président de ce conseil, c’est une erreur de casting, il faut revoir cela absolument d’après moi », a-t-il dit.

Sentiment de déception partagé par Bangaly Sylla, jeune acteur de la société civile rencontré à son domicile au quartier Sogbè : «  On a comme l’impression que pour être nommé dans ce pays, il faut forcément être à Conakry ou à l’étranger. Depuis l’avènement du CNRD, c’est le même constat. On pense que les compétences se résument à Conakry et à la diaspora. Franchement, on s’attendait à mieux nous ici. Il y a des cadres compétents aussi ici à Kankan, tout comme à Labé ou à N’zérékoré. Alors notre CNT avec son actuelle configuration, selon moi, ne représente pas la Guinée dans sa totalité », a-t-il affirmé.

Pour sa part Antoine Dôbô Guilavogui, secrétaire fédéral de l’UFDG à Kankan, enfonce le clou avec le choix de Dansa Kourouma au perchoir de ce conseil. : « Franchement, la sous-estimation des cadres à l’intérieur du pays, c’est l’un des éternels problèmes dans notre pays. Donc cela ne me surprend pas. Mais c’est le choix de Dansa Kourouma comme président de ce conseil qui m’affole. Ce monsieur, il fut un temps où il était crédible aux yeux des Guinéens. Mais aujourd’hui, je suis navré, mais ce n’est plus le cas, ce depuis qu’il s’est rangé du côté du coup d’Etat constitutionnel d’Alpha Condé par pur opportunisme. Donc on aurait préféré voir quelqu’un d’autre à la tête de ce CNT. Surtout pas Dansa Kourouma, il n’inspire plus confiance », nous a-t-il confié au téléphone.

Cependant, la mise en place du CNT, suscite aussi de l’espoir chez certains. Pour Kramo Bayo, étudiant diplômé sans emploi rencontré en face du marché Likida : « La mise en place du CNT est une bonne nouvelle. Cela veut dire qu’on est en fin entré maintenant dans la transition. Maintenant il faut mettre de côté toutes les divergences pour faire face à l’avenir. Il nous faut maintenant un chronogramme bien ficelé, nous permettant d’aller  aux élections le plus rapidement que possible. Je crois que c’est ça l’essentiel et le reste n’est pas si important », a-t-il indiqué.

Lire l'article en entier