Kankan: le FONIJ met 400 millions gnf à la disposition de 15 jeunes entrepreneurs de la région

il y a 1 semaine 99
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le Fonds National pour l’Insertion des Jeunes (FONIJ), sous l’égide du ministère de la Jeunesse et des Sports, a procédé ce samedi 14 mai à la remise de chèques aux meilleurs jeunes entrepreneurs de la région. Cette cérémonie de remise s’est déroulée à la Maison des jeunes. En présence du secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, de la directrice du FONIJ ainsi que des autorités locales.

Ils sont une quarantaine de jeunes entrepreneurs à avoir postulé à cet appui financier du FONIJ. Après une formation, ces jeunes ont été soumis à un concours à l’issue duquel 15 parmi d’entre eux ont été retenus. La direction nationale du FONIJ a mis à la disposition ce groupe de jeunes un pactole de 400 millions de francs guinéens, sous forme de fonds revolving.

Dans son discours de circonstance, la directrice générale du FONIJ a précisé : « le projet « Formation des Jeunes à l’Esprit d’entreprise et Financement des microprojets » est une activité que le Fonds National pour l’insertion des Jeunes (FONIJ) organise chaque année dans les différentes régions administratives du pays. Son l’objectif est de favoriser l’insertion socioéconomique et professionnelle des jeunes par le biais de l’entrepreneuriat et leur participation au processus de développement économique du pays. »

Représentant le gouverneur de région à cette cérémonie, le préfet de Siguiri, a invité les bénéficiaires à faire un bon usage des fonds qui leur sont alloués afin de permettre au FONIJ de poursuivre la dynamique d’appui à d’autres jeunes à l’avenir : « j’aimerais dire à tous ces jeunes qui viennent de bénéficier de ces fonds qu’ils ne sont pas destinées à autres projets sinon que de vous aider à décoller dans votre activité. Donc, il faut l’utiliser avec conscience sans oublier qu’ils sont à rembourser pour les autres jeunes qui doivent venir puisse aussi en profiter. »

Pour sa part, le Secrétaire général au ministère de la Jeunesse et des Sports Mohamed Billy Kaba, s’est adressé aux quinze jeunes lauréats en ces termes : « j’en appelle à votre sérieux et votre sens de responsabilité. Car, c’est maintenant que le plus dur commence pour vous. Parce que c’est à cette étape que les connaissances reçues doivent vous servir à créer et à rendre opérationnel vos différentes entreprises afin de rembourser dans les délais requis les crédits contractés auprès du FONIJ. »

De son côté, Fatoumata Yaraba Traoré, promotrice d’une entreprise agroalimentaire dénommée Yaraba transformation, bénéficiaire d’un chèque de 18 millions GNF, ne pouvait pas ne pas se réjouir de ce bol d’air apporté par le FONIJ. « C’est vraiment un sentiment de satisfaction qui m’anime. J’ai monté un projet pour la transformation des produits locaux tels que les gingembres du Tamarin et le fruit du Baobab en biscuits, en confitures ou en sirop. Ces 18 millions arrivent à point nommé. Je suis consciente que c’est un prêt donc je vais tout faire pour rembourser la somme petit à petit en faisant régulièrement des versements chaque fin de mois. C’est ce qui permettra aux organisateurs de pouvoir aider les années à venir d’autres jeunes à travers leurs initiatives », a-t-elle affirmé.

Lire l'article en entier