Journée portes ouvertes de la SEG : « a date, la dette de la SEG s’élève à des centaines de milliards » (DG de la SEG)

il y a 3 mois 161
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

A l’occasion de la journée mondiale de l’eau, célébrée par l’humanité chaque 22 mars, la direction générale de la société des eaux de Guinée, (SEG) à sa tête Aboubacar Camara a organisé, ce vendredi 25 mars, une journée portes ouvertes sur la thématique :  » les eaux souterraines, rendre l’invisible visible »

Cette rencontre qui s’est tenue dans l’enceinte de la direction générale de ladite société à Almamya, dans la commune de Kaloum a permis aux consommateurs, les partenaires, les organisations internationales et nationales, les élus locaux et les travailleurs de ladite direction d’échanger sur les problématiques de l’accès à l’eau potable en Guinée, les perspectives et opportunités existantes, les rôles et responsabilités des acteurs. 

« Créée en 2001, la Société des Eaux de Guinée compte aujourd’hui près de 800 travailleurs titulaires et 250 travailleurs de la main d’œuvre journalière. Ce personnel composé de cadres d’encadrement, d’employés et ouvriers se sont battus tant bien que mal au cours de ces deux dernières décennies afin de fournir de l’eau potable aux populations en zone urbaine », a déclaré le DG de la SEG.

Néanmoins, ajoute-t-il : « il est important de rappeler que malgré ces efforts, le taux d’accès à l’eau potable en milieu urbain reste faible pour la ville de Conakry. Sur un besoin journalier d’environ 390 000 m3, la SEG ne produit que 150 000m3 soit 38% des besoins en Eau. Ce qui signifie que seulement 14% de la population à l’accès à l’eau », affirmant que ceci est également valable pour toutes les villes de l’intérieur que couvre la SEG : « Les conséquences de ce déficit de production se répercute sur l’ensemble des secteurs de gestion de la Société »

A cause des défaillances des installations de la SEG, il déplore que la SEG perd à ce jour près de 50% de l’eau produite à travers les fuites et les fraudes

« Sur un total d’environ 120 000 abonnés à Conakry, seulement 59 899 sont facturés soit 50%. Près de 60 000 abonnés ne sont plus facturés soit 50%. Ce faible taux d’abonnés est essentiellement dû au manque total d’eau dans la plupart des quartiers de Conakry malgré le programme de distribution par intermittence initiée et appliquée par la SEG », a expliqué le patron de la SEG. 

Plus loin, le DG de la SEG de mentionner : « la SEG ne bénéficiant d’aucune subvention de l’Etat ne fonctionne que sur la vente d’eau qui, malheureusement est très insignifiante à cause du déficit de production et des pertes d’eau. A date, la dette de la SEG s’élève à des centaines de milliards »

A en croire, le DG de la SEG : « cette contreperformance de notre établissement doit nous interpeller tous et nous pousser à redoubler d’efforts, et de sérieux afin d’atteindre les objectifs de la mission qui nous a été confié d’une part et gagner la confiance des populations auxquels nous sommes au service. La SEG a aujourd’hui besoin d’investissements en infrastructures adaptées afin de pouvoir satisfaire les besoins en eau de la population », a-t-il insisté. 

« Cette journée portes ouvertes à un seul objectif, c’est de donner la parole à ceux qui sont la raison de l’existence de cet établissement, qui ne sont autre que nos chers clients. A cet effet, nous vous invitons à nous communiquer vos préoccupations, vos critiques, vos recommandations, afin de mieux vous servir au cours de notre exercice », a conclu Aboubacar Camara

Elisa Camara 

+224654957322

L’article <strong>Journée portes ouvertes de la SEG : « a date, la dette de la SEG s’élève à des centaines de milliards » (DG de la SEG)</strong> est apparu en premier sur Mediaguinee.org.

Lire l'article en entier