Ismaël Condé à la barre déclare :  » je ne suis pas un escroc encore moins un homme violent… »

il y a 5 mois 97
CONTACTEZ info@lekaloum.com
En prison depuis maintenant 9 mois, le transfuge du RPG-arc-en-ciel et membre du bureau politique de l’UFDG, Ismaël Condé est à la barre du tribunal de Mafanco pour répondre de cinq chefs d’accusation dans deux dossiers différents. 
Dans le premier dossier,  il est poursuivi – avec Seydouba Sacko – pour   » escroquerie, entrave à la liberté d’accès et à l’egalité des candidats dans les marchés, les concessions et d’égalité de service public et d’égalité « . Ce dossier a été finalement renvoyé à huitaine pour la suite des débats. Dans ce premier dossier, il est poursuivi au préjudice d’un certain Sékou Kaba, coordinateur d’une PME de ramassage d’ordures.
Dans le second dossier, les débats se poursuivent encore ( à 15 h 47) avec le réquisitoire de la procureure Josephine Coly Tenkéano. Là, Ismaël Condé est poursuivi pour   » offense sur la personne du Président de la République, production, diffusion et mise à disposition d’autrui des données de nature à troubler l’ordre public, injures par le biais d’un système informatique « .
À l’entame de cette seconde affaire, Ismaël Condé a procédé à la lecture d’un discours qu’il avait préparé pour l’occasion. Il a été interrompu par la présidente Djenabou Donghol Diallo, mais il a finalement fait parvenir sa version des faits à la presse.
Lire l'article en entier