Interview | Mamadou Thug : « Notre rôle sera de doter la culture de textes et de lois pour… »

il y a 4 mois 147
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

 « Notre rôle sera de doter la culture de textes et de lois pour… »

Le week-end dernier, les 81 conseillers nationaux du Conseil National de la Transition (CNT) ont été confirmés par décret. Pour le secteur culturel, l’humoriste Mamadou Lamine Diallo connu sous le nom de Mamadou Thug et Fabara Koné ont été choisis.

Dans une interview accordée à notre rédaction, Mamadou Thug très serein et heureux de cette nomination a répondu à nos questions. Il revient sur ses sentiments, ses objectifs et laisse un message à toutes les personnes qui l’ont soutenu dans cette aventure.

Vous êtes l’un des représentants du secteur culturel au CNT. Quels sont vos sentiments ?

Je suis très heureux, très enchanté d’avoir la confiance du peuple de Guinée, du monde culturel et du président de la république le Colonel Mamadi Doumbouya. C’est une grande satisfaction pour moi et toute ma famille, mon entourage et mon équipe, sans oublier les organisations culturelles.

À quoi peut-on s’attendre de votre part pour l’amélioration des conditions du secteur culturel ?

Avant ce qu’on peut attendre de moi, ce qu’on peut attendre du CNT c’est d’abord de doter la Guinée d’une constitution responsable qu’on pourra garder jalousement et pendant longtemps, sans que chaque président ne vienne la changer. Les 81 membres du CNT doivent s’atteler à bâtir cette constitution responsable.

Deuxièmement, aujourd’hui, quand nous parlons des mines par exemple ou de tout ce qui concerne nos ressources et qui a de l’importance, il faut que le Guinéen puisse en bénéficier. Ça aussi, ça se fera à travers des lois et on y travaillera au CNT.

Troisièmement, pour parler de la culture, notre rôle sera de doter son secteur de textes, de lois et aussi de conventions pour lui permettre de s’épanouir, et de faire en sorte que les acteurs du milieu culturel puissent en vivre. Ça c’est un devoir, c’est une mission pour nous : de tout faire pour que la culture soit dotée de textes et de lois inchallah

Un message à tous ceux qui vous ont soutenu ?

Permettez-moi de dire merci d’abord à ma famille, à Dieu, Maître du Temps, au monde culturel en général, à la FECEG qui m’a porté candidat, aux autres structures culturelles, aux médias, à tout le monde. Aujourd’hui je suis très heureux et enchanté. La main sur le cœur, merci de croire en Fabara Koné et moi. Merci de penser que nous pouvons apporter quelque chose à la culture.

C’est un combat comme je le dis, ce n’est qu’un petit combat qui est gagné, mais la grande bataille arrive et cette guerre, on va la faire pour la Guinée et pour la culture. Merci au Colonel Mamadi Doumbouya pour la confiance portée en moi.

Merci à vous aussi Rarili News.

Kadiatou Baldé

Lire l'article en entier