Guinée : les ONG F2DHG et GAPAF lancent la campagne de sensibilisation pour la vaccination contre le Covid-19

il y a 1 mois 216
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Les ONG Femmes, Développement et Droits Humains en Guinée (F2DHG) et le Groupe Action pour l’Alphabétisation et la Formation (GAPAF) conjuguent leurs efforts pour inciter à la sensibilisation contre le Covid-19. C’est dans cette dynamique que les deux structures, en partenariat avec Open Society Initiative for West Africa(OSIWA), ont procédé au lancement officiel de leur projet dénommé « Campagne de sensibilisation pour l’adhésion des populations à la vaccination contre la covid-19 ».

La cérémonie s’est tenue hier, vendredi, 27 mai 2022, au siège du Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, à Taouyah, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans son intervention, Madame Sow Moussa Yéro Bah, présidente de l’ONG F2DHG, a expliqué que c’est le nombre élevé de cas de Covid-19 dans notre pays qui est à l’origine de la mise en place de ce projet.

Madame Sow Moussa Yéro Bah, présidente de l’ONG F2DHG

« Quand on a su le nombre de cas dans notre pays, en septembre 2020, il a été déclaré un cumul de 30 216 cas confirmés de Covid-19, on s’était rendu compte que nous ne sommes pas en marge de ce qui se passe à travers le monde. Il fallait prendre des dispositions. Le combat a été mené à travers l’OMS pour mettre à disposition des vaccins pour pouvoir lutter contre la COVID-19. Le gouvernement guinéen s’est fixé comme pour objectif de vacciner 20% de la population âgée de 18 ans et plus pour la fin 2021. Et nous avons remarqué que la situation n’était pas du tout facile. Nous avons vécu des cas de réticence dans notre pays, notamment des manifestations qui ont conduit à des pertes en vies humaines du côté de Coyah. La population ne comprenait pas. Ça nous a poussé donc à mettre en place et à travailler sur ce projet », a-t-elle expliqué.

Parlant en détails des objectifs du projet et des résultats attendus, Moussa Yéro Bah a apporté les précisions suivantes : « on a pour objectif global de contribuer à la vaccination des personnes vulnérables à travers la sensibilisation. Le principal résultat attendu de cet objectif global, c’est que les personnes vulnérables sont informées et acceptent la vaccination et le respect des gestes barrières contre la pandémie. Nous avons aussi des objectifs spécifiques liés au projet. Le premier, c’est de mettre en place et former une équipe d’animatrices pour la sensibilisation de proximité des personnes vulnérables sur la Covid-19. Deuxièmement, identifier et sensibiliser les personnes vulnérables des zones du projet pour leur vaccination contre la Covid-19 et le respect des gestes barrières… ».

Abdourahme Diawara, président de L’ONG GAPAF

Pour sa part, Abdourahmane Diawara, président de l’ONG GAPAF, est revenu sur les actions à mener et la durée du projet. « Ce projet vise essentiellement à sensibiliser les populations en vue de leur adhésion et leur implication effective au programme de vaccination dans notre pays. Pour ce faire, il sera réalisé durant 12 mois à travers des panels, des émissions télés et radio, des campagnes de sensibilisation de proximité et des causeries éducatives aussi bien à Conakry qu’à l’intérieur du pays », a fait savoir monsieur Diawara.

Abdourahmane Diallo, représentant de OSIWA

De son côté, Abdourahmane Diallo, représentant d’OSIWA à cette cérémonie, s’est félicité du partenariat entre les acteurs impliqués dans la lutte contre le covid-19. « Ce n’est pas le premier partenariat que les deux structures F2DHG et GAPAF ont bénéficié de OSIWA, c’est le deuxième financement. Donc, c’est pour dire que le partenariat se renforce davantage. C’est une thématique très importante qui nous réunit ici aujourd’hui. C’est un financement qui va permettre de mener les activités que ça soit à Conakry ou dans les régions. C’est un financement conséquent par rapport aux activités prévues. C’est de dire à la population d’accepter de se faire vacciner parce que c’est ça qui va permettre d’immuniser et de réduire des cas de contamination, » a-t- souligné.

Dr Camara, Responsable des ressources humaines à l’ANSS

Selon Dr Camara, Responsable des Ressources Humaines de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), la vaccination a contribué à la baisse du taux de la contamination en Guinée. « Au nombre des mesures, la vaccination s’est avérée l’activité la plus efficace. A date, nous avons enregistré 36 789 cas confirmés de covid-19, dont 442 décès hospitaliers, 338 décès communautaires. Soit une létalité hospitalière de 1,2%. Parallèlement, 3 millions 639 mille 262 personnes ont été vaccinées. Parmi lesquelles, 1 million 681 mille 860 ont reçu leur deuxième dose. L’immunité collective s’est ainsi améliorée. De même, le taux de positivité des taux diagnostics est passé de 28% à 0,5%. Qu’il me soit permis ici pour la circonstance d’exprimer ma profonde gratitude à tous nos partenaires techniques et financiers. Votre projet viendrait sans nul doute conforter cette situation. Car le succès de toute campagne de vaccination repose sur le degré de mobilisation et l’adhésion de la population. Le projet vient donc à point nommé et s’inscrit en droite ligne des stratégies de lutte et de riposte contre le covid-19 », a laissé entendre Dr Camara.

Mohamed Guéasso DORE pour Guineematin.com

L’article Guinée : les ONG F2DHG et GAPAF lancent la campagne de sensibilisation pour la vaccination contre le Covid-19 est apparu en premier sur Guineematin.com.

Lire l'article en entier