Guinée : le Premier ministre est-il obligé de faire une déclaration de politique générale au CNT ? « Pas du tout », répond Me Amadou Diallo

il y a 1 mois 86
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

À l’occasion de la rencontre de formation  sur la connaissance budgétaire qu’il a présidée hier, mercredi 29 juin 2022, le président du Conseil national de la Transition (CNT) a donné un ultimatum au Premier ministre. Dansa Kourouma exige à Mohamed Béavogui d’aller soumettre au CNT sa déclaration de politique générale.

Mais, cette sortie est mal à propos, selon plusieurs commentateurs, qui trouvent que Dansa Kourouma se donne des prérogatives qu’il n’a pas. C’est le cas par exemple de maître Amadou Diallo. L’avocat et ancien député de l’UFDG rappelle au président du CNT qu’il n’y a pas de dispositions légales qui oblige le Premier ministre à le faire.

Ci-dessous, Guineematin.com vous propose la réaction de Me Amadou Diallo :

Me Amadou Diallo, avocat

Contrairement à la demande du président du CNT, aucune disposition de la Charte de la Transition n’impose au Premier ministre de faire un discours de politique générale devant les Conseillers nationaux.  L’article 52 de la Charte l’oblige simplement à soumettre pour approbation au président de la transition un plan d’action de la feuille de route du Gouvernement de transition. 

Comment peut-on exiger l’application d’une disposition d’une Constitution dissoute ?

Cette demande du Président du CNT manque totalement de base légale. Au lieu de s’occuper de la définition du cadre juridique et institutionnel des élections pour le retour à l’ordre constitutionnel dans un délai raisonnable, il distrait l’opinion nationale par des demandes totalement illégales et inopportunes dans un régime de Transition. De grâce,  respectons la Charte que vous avez librement octroyée au peuple.

Maître Amadou DIALLO, avocat

L’article Guinée : le Premier ministre est-il obligé de faire une déclaration de politique générale au CNT ? « Pas du tout », répond Me Amadou Diallo est apparu en premier sur Guineematin.com.

Lire l'article en entier