Guinée : la fondation Orange-Guinée s’engage à accompagner l’Enseignement supérieur dans la mutation numérique

il y a 1 mois 148
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

La Fondation Orange-Guinée et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation (MESRSI), ont paraphé ce lundi 27 juin 2022, un protocole d’accord portant sur la digitalisation du système éducatif guinéen. Il s’étend sur les bibliothèques numériques, la connectivité et l’université virtuelle.

A l’image de plusieurs pays de la sous-région, la Guinée à travers son ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation entend préparer sa jeunesse sur les métiers du futur. Il s’agit d’adapter le systèmes éducatifs aux mutations technologiques du moment et pour cela le pays peut compter sur un partenaire de taille.

Depuis 6 ans, la fondation Orange-Guinée travaille aux côtés des parties prenantes dans l’éducation, la santé et la culture selon l’administratrice de cette fondation. Pour madame Amina Abou Khalil NYAME, ceci est un engagement qui se traduit par les programmes qui sont propres à la fondation mais aussi des programmes qu’elle subventionne. Des programmes présentés par des porteurs de projets, qui doivent répondre en priorité aux enjeux nationaux.

Elle indique que l’un des défis la Guinée, c’est celui d’aider les jeunes qui constituent la relève de demain. En cela, Orange Guinée veut véritablement accompagner le gouvernement pour que ces jeunes acquièrent des compétences dans le numérique. «Cette volonté là et du constat indéniable, indiscutable de la place du numérique et la fondation orange Guinée, très rapidement a décidé de faire de ce numérique un véritable levier du développement humain. Alors pourquoi ? Pour vulgariser l’apprentissage vers le digital, pour renforcer les compétences, pour véritablement contribuer à une émergence d’expertise qui s’appuient sur ce numérique là, par ce qu’on sait que demain on aura besoin des personnes qui sont compétentes et qui maîtrisent c’est univers», a justifié l’administratrice générale.

À en croire Madame NYAME, la volonté de la fondation Orange-Guinée est de rendre le numérique accessible à tous, afin qu’il soit la force de étudiants et jeunes de demain.

«Dans cette dynamique nous entendons mettre en œuvre des projets qui s’inscrits dans la stratégie du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation. Nous entendons apporter notre contribution à vous mesdames et messieurs. La signature donc de ce protocole d’accord aujourd’hui, c’est l’histoire de nombreux échanges avec certains collègues, certains collaborateurs qui sont devenus maintenant des frères et sœurs, je peux le dire, me réjouis à plus d’un titre, personnellement parce que, c’est l’aboutissement de nombreux échanges mais aussi c’est de nous permettre, nous fondation, de confirmer notre vision autour de l’apprentissage via le numérique, surtout garantir la réussite des projets structurant pour nous, sans lesquels nous ne pouvons mettre en œuvre notre apport et notre concours. Il s’agit des bibliothèques pour les écoles doctorales, la connectivité dont on a besoin, de l’université virtuelle à l’image du Mali et du Sénégal. C’est pour vous dire on a énormément de choses à faire ensemble et je peux vous rassurer de l’engagement de la fondation orange Guinée, par ma voix et celle de mes collègues de la direction Orange Guinée à œuvrer à vos côté, mobiliser dans l’intérêt de cette jeunesse là qui est la relève de demain.»

Thierno Hamidou Bah chef de cabinet du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation ( MESRSI), qui a représenté la ministre, Dr Diaka Sidibé à cette cérémonie, a rappelé que la refondation de l’État comme souhaité par le Col Mamadi Doumbouya, passe forcément par le numérique.

«Le numérique est au centre de notre plan d’action à travers la lettre de mission reçu du premier ministre, mais aussi par la concrétisation de cela par la feuille de route du ministère. En effet, il devient impératif que nous nous engagions à construire l’avenir du système éducatif guinéen à travers l’usage des technologies. Cela se traduit par la création d’une direction spécifiquement dédiée, pour une première, à l’innovation au sein du ministère de l’enseignement supérieur. Ceci incarne la volonté de Madame la ministre de mener à bien cette mission en se basant fondamentalement sur des réformes tant sur l’innovation technologique que pédagogique. Et tant d’autres innovations , par ce que ça y va même dans le changement de comportement pour que nous puissions y arriver.»

Il ajoute : «Vous avez démontré votre volonté, votre capacité à être à nos côtés. Les projets qui sont illustrés ici en sont la preuve. Il s’agit de l’équipement offert à la faculté de médecine de Gamal, la connectivité dans les IPCE ( Initiative présidentielle pour la connectivité des écoles), la connectivité offerte lors du salon de l’orientation communément appelé SDO, dont la première édition vient de s’achever. L’appui au département énergie photovoltaïque de l’université de Labé».

Enfin, Thierno Hamidou Bah a tenu à remercier l’administratrice générale de la fondation Orange Guinée et toute son équipe pour leurs efforts au quotidien.

L’article Guinée : la fondation Orange-Guinée s’engage à accompagner l’Enseignement supérieur dans la mutation numérique est apparu en premier sur Guinee360 - Actualité en Guinée, Politique, Économie, Sport.

Lire l'article en entier