Gaza/Israël: les tirs de roquettes s’intensifient, pas de cessez-le-feu en vue

il y a 1 semaine 38
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Pour la première fois depuis le début de l’escalade armée en cours avec le groupe Jihad islamique à Gaza, les sirènes d’alerte à la roquette ont retenti dans la métropole de Tel-Aviv ce samedi après-midi. Jusqu’à présent, elles avaient seulement retenti dans des localités adjacentes à la bande de Gaza, d’où le Jihad islamique tire des roquettes en direction du territoire israélien.

Dans un court communiqué, la branche armée du groupe palestinien, les brigades Al-Qods, confirme avoir tiré « un important barrage de roquettes » vers les villes israéliennes de Tel-Aviv, d’Ashdod et de Sderot, où une roquette a frappé de plein fouet un immeuble. Dans la ville portuaire d’Ashkelon des voitures ont également été touchées. Des roquettes sont aussi tombées dans la mer au large de la ville balnéaire de Netanya.

Un champ dans la périphérie de la ville de Sderot, au sud d'Israël, brûle après avoir été touché par des projectiles de roquettes tirées depuis la bande de Gaza, le 6 août 2022.Un champ dans la périphérie de la ville de Sderot, au sud d’Israël, brûle après avoir été touché par des projectiles de roquettes tirées depuis la bande de Gaza, le 6 août 2022. AFP – JACK GUEZ

À ce stade, aucune sortie de crise n’est en vue : la médiation traditionnellement menée par les Égyptiens ne donne rien et les Israéliens en font porter la responsabilité sur le Jihad islamique. « La bataille n’en est qu’à ses débuts », affirme de son côté Mohammed Al-Hindi, un responsable de l’organisation, dans un communiqué.

Un porte-parole militaire israélien assure que l’armée se préparait « à une opération d’une semaine » et « ne menait pas actuellement de négociations en vue d’un cessez-le-feu ». Les autorités de Gaza ont fait état de 15 morts, dont une fillette de cinq ans et un des commandants en chef du Jihad islamique, Tayssir Al-Jabari, et 125 blessés dans les bombardements israéliens

Pressions internationales

Des pressions internationales sont exercées sur Israël pour permettre l’ouverture du point de passage de Kerem Shalom ce dimanche. Quelques heures seulement notamment pour permettre le ravitaillement en mazout de la centrale électrique de Gaza.

Elle « a cessé (de fonctionner) en raison d’une pénurie » de carburant, indique samedi la compagnie d’électricité, après que l’État hébreu, qui impose un blocus sur Gaza depuis 2007, a bouclé les passages frontaliers ces derniers jours, interrompant de fait les livraisons de diesel. En raison des coupures de courant, les heures à venir seront « cruciales et difficiles », prévient le ministère de la Santé à Gaza. La coordinatrice des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) dans les Territoires palestiniens, Lynn Hastings, appelle à permettre l’entrée dans l’enclave de « carburant, nourriture et fournitures médicales ».

L’Union européenne affirme suivre avec une « vive inquiétude » les violences dans la bande de Gaza et appelle toutes les parties à un « maximum de retenue » afin d’éviter une nouvelle escalade. De son côté, Paris « condamne les tirs de roquettes sur le territoire israélien et réitère son attachement inconditionnel à la sécurité d’Israël ». Le Royaume-Uni affiche son soutien à Israël et « son droit à se défendre » et condamne « les groupes terroristes qui ouvrent le feu sur des civils et la violence qui a fait des victimes des deux côtés ».

L’Iran confirme son soutient au Jihad islamique

Le général Hossein Salami, le chef des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique d’Iran, affirme que les Palestiniens n’étaient « pas seuls » dans leur lutte contre Israël. « Aujourd’hui, toutes les capacités du jihad contre les sionistes sont sur place en formation unie pour travailler afin de libérer Jérusalem et faire respecter les droits des Palestiniens », écrit dans un communiqué le général, dont le pays est le principal soutien du Jihad islamique. Le président iranien Ebrahim Raïssi a quant à lui estimé qu’Israël avait « de nouveau montré au monde sa nature d’occupant et d’agresseur ».

Libreopinionguinee avec RFI

The post Gaza/Israël: les tirs de roquettes s’intensifient, pas de cessez-le-feu en vue first appeared on Libre Opinion Guinée.
Lire l'article en entier