Dr Oussou raille le cadre du dialogue :  » au delà de 15 personnes, ce n’est plus un dialogue mais, un désordre »

il y a 1 mois 122
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

A l’occasion de l’assemblée générale du parti l’Union des Forces Républicaines de la Guinée (UFDG) de ce 2 juillet, son vice-président, Dr Fodé Oussou Fofana est revenu non sans critiques sur le cadre de dialogue présidé par le Premier ministre Mohamed Béavogui.

Selon lui, bien d’autres étapes étaient à prendre en compte avant de mettre en place le cadre de dialogue.
« Le Premier ministre n’a pas  à demander aux acteurs politiques de l’aider à mettre en place un cadre de dialogue. Il faut qu’il prenne ses responsabilités, travaille avec son ministre de l’Administration du Territoire. Puisqu’on ne peut pas construire un dialogue dans le désordre. Évidement, il faut inviter les partis représentatifs. Un parti n’est pas égal à un autre. Un parti politique, c’est ce que tu es et ce que tu représente. A savoir est-ce que tu as participé aux élections, lorsque tu y as participé, tu as eu combien ? Mais tu vas entendre ici, nous sommes tous des partis, personne ne peut exclure l’autre, ou bien qu’il n’ya pas de grand parti… C’est cela le désordre.  Sinon quand vous sortez de Conakry, vous demandez à n’importe qui de faire la liste par ordre de 5 partis politiques, les gens connaissent les partis. Ce n’est pas compliqué, invitez les 5 partis autour de la table.  Cela ne veut pas dire que les autres n’iront pas aux élections, mais on ne peut pas dialoguer dans le désordre. Parce qu’au-delà de 15 personnes, ce n’est plus un dialogue mais, un désordre. Il faut avoir le courage de se dire la vérité, les partis politiques sont connus. Le rêve de certains présidents de parti, c’est de voir Cellou ou Sidya devenir président. Qu’appelle-t-ils alors leader politiques ? Vraiment quand je pense à cela, j’ai envie de vomir. Aujourd’hui tout ce que nous demandons, c’est d’organiser les élections », a martelé le vice-président de l’UFDG. 
Il n’y aura aucun mémo de l’ANAD  pour le PM
Pour terminer, Dr Fodé Oussou a annoncé que  l’Alliance nationale pour l’alternance démocratique (ANAD) ne déposera aucun mémorandum au Premier ministre.
‘’Le Premier ministre, dans son discours de clôture, nous a encore demandé de nous retrouver par coalitions et envoyer des mémos. Pour nous, cette question n’a plus de sens. Nous avons été très clairs, aucun mémo ne sera adressé au Premier ministre par l’ANAD’’, a-t-il tranché.
Lire l'article en entier