Dr Moustapha Fernandez : « Colonel Mamadi Doumbouya, ne privatisez pas l’hôpital Donka » ! Entretien

il y a 1 mois 63
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

« En ce qui concerne le personnel de l’hôpital, elle a dit que personne (à commencer par les chefs de services jusqu’au dernier travailleur) ne rentrera là-bas sans faire un test. Ils ont même lancé un appel à l’international, aujourd’hui, il n’y a que des étrangers là-bas, alors que c’est un patrimoine national. C’est Sékou Touré qui nous a donné cet hôpital, c’est un patrimoine national. Colonel Mamadi Doumbouya, je vous adresse ce message : ne privatisez pas l’hôpital Donka ! Privatiser le CHU de Donka, c’est comme privatiser le cimetière de Cameroun », a plaidé Dr Moustapha Fernandez, en service au laboratoire central du CHU de Donka.

Consternation et inquiétude, ce sont les sentiments qui sont ressentis aujourd’hui au sein du personnel du CHU (Centre hospitalo-universitaire) de Donka. Ces agents de santé sont choqués et préoccupés par la décision du gouvernement guinéen de confier la gestion de cet hôpital national à des étrangers. Parmi eux, il y a Dr Moustapha Fernandez, en service au laboratoire central du CHU de Donka. Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, ce jeudi 26 mai 2022, ce laborantin a exhorté les autorités guinéennes à ne pas privatiser cet hôpital.

Décryptage !

Guineematin.com : aujourd’hui, l’inquiétude est grande au niveau du personnel du CHU de Donka, parce qu’après la rénovation de cet hôpital national, l’Etat guinéen aurait décidé de le privatiser. Parlez-nous de votre préoccupation.

Dr Moustapha Fernandez, en service au laboratoire central du CHU de Donka

Dr Moustapha Fernandez : notre préoccupation est liée à la décision des autorités guinéennes de privatiser le CHU de Donka. Je rappelle que le fonds saoudien de développement a financé les travaux de rénovation de cet hôpital à hauteur de 600 milliards de francs guinéens. L’ancien régime (le régime du président Alpha Condé, ndlr) nous avait dit de venir nous installer dans l’enceinte du camp Camayenne jusqu’à la fin des travaux.

A l’issue des travaux, il était prévu qu’on retourne là-bas pour travailler avec les Cubains, qui devraient se charger de former les médecins guinéens. Maintenant que les travaux sont terminés, les autorités actuelles ont décidé de privatiser le CHU de Donka, en le donnant à des Canadiens. Nous sommes allés voir la directrice des ressources humaines, elle nous a dit carrément que l’hôpital est maintenant au compte des Canadiens et qu’ils vont bientôt changer son nom.

En ce qui concerne le personnel de l’hôpital, elle a dit que personne, à commencer par les chefs de services jusqu’au dernier travailleur, ne rentrera là-bas sans faire un test. Ils ont même lancé un appel à l’international, aujourd’hui, il n’y a que des étrangers là-bas, alors que c’est un patrimoine national. C’est Sékou Touré qui nous a donné cet hôpital, c’est un patrimoine national. Colonel Mamadi Doumbouya, je vous adresse ce message : ne privatisez pas l’hôpital Donka ! Privatiser le CHU de Donka, c’est comme privatiser le cimetière de Cameroun.

Privatiser le CHU de Donka, c’est comme privatiser la grande mosquée Fayçal ou bien l’autoroute Fidel Castro ou encore la RTG (Radio Télévision guinéenne). Je vous répète encore, l’hôpital Donka est un patrimoine national. Le Canada est une grande nation, ils ont tous les moyens, s’ils veulent aider les Guinéens, on a beaucoup de domaines vides, ils n’ont qu’à venir construire des hôpitaux privés là-bas. Mais l’hôpital national Donka, c’est pour la nation guinéenne, qu’on nous laisse ça.

Guineematin.com : à vous entendre, on a l’impression que vous craignez qu’on vous écarte au profit de médecins et autres personnels de santé étrangers. C’est ça votre souci ?

Dr Moustapha Fernandez : ils ont déjà fait appel à des médecins étrangers, alors que moi qui vous parle là, le choléra m’a raté trois fois dans cet hôpital, Ebola aussi, beaucoup de nos collègues y sont restés. Et aujourd’hui, ils nous laissent ici pour remettre cet hôpital à des étrangers.

Guineematin.com : au niveau du personnel, est-ce qu’il y a eu des concertations en vue de mener des démarches pour éviter que vous ne soyez écartés au profit de ces étrangers ?

Dr Moustapha Fernandez : nous avons mené des démarches auprès des Canadiens. Ils nous ont dit clairement que Donka, c’est pour eux maintenant, ils ont déjà le contrat de gestion de l’hôpital. Et nous aussi, nous disons que les Guinéens ne laisseront pas Donka passer aux mains des étrangers. L’hôpital Donka, c’est pour nous, c’est pour les Guinéens. Donc, Donka doit revenir au personnel de Donka. Si les Canadiens sont forts, ils n’ont qu’à aller construire ailleurs.

Monsieur le président, Colonel Mamadi Doumbouya, je vais vous dire quelque chose : dans l’exécution de votre programme, nous allons partir ensemble, vous n’allez pas nous laisser derrière, parce que nous voulons tous la refondation du de l’Etat guinéen. Si votre groupe s’appelle Groupement des Forces spéciales, il y a aussi le groupement des médecins ici. N’oubliez surtout pas qu’il existe plus de 600 médecins qui travaillent à Donka et à Ignace Deen.

Donc, nous disons que nous irons tous ensemble, cette génération ne sera pas sacrifiée, nous allons travailler avec vous. Je voudrais lancer un appel au ministre Ousmane Gaoual Diallo (ministre de l’Urbanisme, de l’habitat et de l’aménagement du territoire). Monsieur le ministre, vous aviez récupéré beaucoup de domaines de l’Etat, aidez nous à récupérer l’hôpital Donka. Donka, c’est pour les Guinéens, c’est un patrimoine national.

Entretien réalisé par Djaziratou Sow pour Guineematin.com

L’article Dr Moustapha Fernandez : « Colonel Mamadi Doumbouya, ne privatisez pas l’hôpital Donka » ! Entretien est apparu en premier sur Guineematin.com.

Lire l'article en entier