Dr Mamady Kaba : « les militaires doivent nous laisser en héritage des institutions fortes, indépendantes…»

il y a 9 mois 135
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Comme annoncé précédemment, les représentants des organisations de la société civile ont été reçus au palais du peuple ce mercredi, 15 septembre 2021, par le comité national de rassemblement et du développement (CNRD). Cette rencontre avec le colonel Mamady Doumbouya (le président du CNRD) entre dans le cadre des concertations nationales entre la junte militaire et les forces vives pour une transition apaisée dans le pays. Les échanges se sont déroulés à l’hémicycle ; et, plusieurs acteurs n’ont pas eu un temps de parole. C’est le cas de Dr Mamady Kaba, le président de la ligue pour les droits et la Démocratie en Afrique (LIDDA). Mais, au sortir de ce tête-à-tête, cet activiste et défenseur des droits de l’homme a tenu à adresser un message au CNRD en guise de contribution pour la réussite de la transition.

Abdoul Sacko, coordinateur de la synergie sociale

« Je dirai que les priorités de la transition doivent être la refondation des institutions de la République, la dépolitisation de l’administration et l’organisation des élections libres et transparentes. Je pense que les militaires doivent nous laisser en héritage une Guinée ayant des institutions fortes, indépendantes et efficaces, ainsi qu’un système de justice indépendante qui met tous les citoyens à égalité devant la Loi. Il faut également la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite… Le président colonel Mamady Doumbouya a exprimé son engagement à travailler avec toutes les forces vives de la nation, à favoriser l’avènement d’une Guinée nouvelle, une refondation de l’État, un ancrage de la démocratie. Les organisations des droits de l’homme n’ont pas eu la parole. Nous n’avons pas eu l’opportunité d’exprimer nos préoccupations. Je pense que pour la refondation de l’État, l’avis des organisations des droits de l’homme compte à plus d’un titre. Il y avait une liste déjà faite qui servait à distribuer la parole. Nous ne savons pas sur quelle base cette liste a été prise, mais cela ne nous découragera pas. Nous continuerons de nous battre pour que la transition réussisse… Ce que je vais conseiller au CNRD, c’est que les ressources humaines constituent la variante incontournable pour le succès. Aucun succès n’est possible avec des ressources humaines inefficaces et corrompues. Donc, les nouvelles autorités militaires doivent mettre l’accent sur l’identification des ressources humaines non opportunistes qui privilégient les intérêts de la nation », a indiqué Dr Mamady Kaba.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : 622919225

Facebook Comments Box

Commentaires

Lire l'article en entier