Dixinn : 50 jeunes formés par l’ASPUN sur la citoyenneté et l’entrepreneuriat

il y a 5 mois 237
CONTACTEZ info@lekaloum.com

L’association pour la solidarité, la paix et l’unité nationale (ASPUN) a organisé ce samedi, 26 juin 2021, une session de formation à l’intention de 50 jeunes de la commune de Dixinn. Venus de 20 quartiers de cette municipalité de Conakry, les participants ont été outillés sur la citoyenneté, l’entrepreneuriat et le montage de projets. L’initiative vise notamment à réduire le chômage des jeunes en Guinée, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Dans ses actions de promotion de la paix, la solidarité et l’unité nationale en Guinée, l’ASPUN s’est donné pour ambition de former 50 jeunes dans les 5 communes de Conakry et dans les villes de l’intérieur. Elle a lancé ce projet ce samedi, 16 juin 2021, dans la commune de Dixinn où 50 jeunes ont été outillés sur la citoyenneté, l’entrepreneuriat et les techniques de montage de projets.

Djéïnabou Bah, membre de l’association pour la solidarité, la paix et l’unité nationale (ASPUN)

Selon Djéïnabou Bah, membre de l’association pour la solidarité, la paix et l’unité nationale (ASPUN), « cette formation part d’un constat que nous avons eu à faire en ce qui concerne la mauvaise conception du multipartisme en Guinée. Parce qu’aujourd’hui, il y a certains Guinéens qui considèrent que la politique est un champ de bataille où les ethnies doivent s’affronter. C’est à travers ce constat-là que nous avons eu l’initiative de faire ces formations pour permettre aux jeunes de réfléchir et monter désormais leurs propres projets. En plus de cela, la politique est considérée aussi comme un instrument de division, de haine et de violence. Donc c’est par rapport à toutes ces choses que nous, nous avons eu l’initiative de faire la promotion de la paix et de l’unité nationale, en initiant ces formations », a-t-elle expliqué.

Moustapha Diallo, représentant de l’OIM

Dans la réalisation de ce projet, l’association pour la solidarité, la paix et l’unité nationale est accompagnée par l’organisation internationale pour les migrations. Une façon pour l’OIM, représentée à cette rencontre par Moustapha Diallo, de lutter contre l’immigration clandestine. « Nous, OIM, on est là pour aider les jeunes. Mais ce sont les jeunes qui sont retournés que nous sommes en train d’aider. Maintenant, on a innové pour aider les migrants potentiels, c’est-à-dire quelqu’un qui est là, qui n’a pas de travail et qui veut partir. Donc on fait la cartographie, si on arrive à avoir des bailleurs, ils nous donnent de l’argent, on va venir dans les différentes communes.

Et, Dixinn est vraiment une commune qui est prioritaire. Parce qu’on ne dit pas qu’il y a la pauvreté, mais il y a des jeunes qui ne travaillent pas. Donc nous sommes là pour aider tout le monde, surtout sensibiliser sur la migration irrégulière. C’est très bon la migration, mais pour aller, il faut que vous soyez dans les règles : avoir un visa et partir comme ça se doit. Donc la route migratoire de façon irrégulière, c’est quelque chose à décourager », a dit le représentant de l’organisation internationale pour les migrations.

Samba Diallo, maire de la commune de Dixinn

De son côté, le maire de la commune de Dixinn, Mamadou Samba Diallo, s’est réjoui de l’initiative de l’ASPUN. Pour lui, cette formation est très importante pour la jeunesse guinéenne. « Cette formation est extrêmement importante, parce que la jeunesse est incontournable, elle est la relève de demain. Donc j’encourage les jeunes de ma commune à suivre toute formation allant dans le sens de l’évolution, du développement du pays. Partout où on vous parle de formation, battez-vous.

C’est la tête qui va travailler. S’il n’y a rien dans la tête, on peut être beau ou disponible, mais l’efficacité manquera. Donc si vous êtes là aujourd’hui pour cette formation, je vous demanderais de suivre attentivement les exposés pour pouvoir les décentraliser à la base. On parle de citoyenneté, quand on est un bon citoyen, on pourra facilement être repéré et être au service de la population », a dit le maire de Dixinn.

A l’issue de cette phase de formations, l’association pour la solidarité, la paix et l’unité nationale (ASPUN) compte évoluer avec les bénéficiaires pour pérenniser les activités dans leurs différents quartiers.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel. : 620589527/664413227

Facebook Comments Box

Commentaires

Lire l'article en entier