Diplomatie- Gestion des baux fonciers et du personnel : Les risques et limites des mesures prises par le ministre Morissanda Kouyate des affaires étrangères

il y a 8 mois 479
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Les représentations diplomatiques et consulaires guinéennes ne vont pas échapper aux réformes annoncées à la tête de l’Etat par les autorités de la transition dirigée par le colonel Mamadi Doumbouya. C’est l’impression que nous donnent les correspondances adressées aux ambassades et consulats Guinéens par le ministre en charge des affaires étrangères, de la coopération internationale, de l’intégration africaine et des guinéens de l’étranger.

Il s’agit de deux documents signés par Dr Morissanda Kouyaté, le 3 décembre dernier, concernant la

«situation des baux» pour le premier alors que le second porte sur des « informations du personnel diplomatique et local » dans les ambassades et consulats.

A propos des beaux, le ministre Kouyaté «vous invite à me communiquer la situation exhaustive de vos représentations diplomatiques et consulaires respectives avant le mardi 7 novembre 2021, délai de rigueur à l’adresse électronique [email protected]», précisant que cette démarche est «conformément aux directives de Monsieur le Premier ministre, chef du gouvernement de veiller à la qualité de la dépense publique».

Poursuivant, l’expéditaire ajoute que «vous veillerez à joindre, les contrats de location y afférents traduits en langue française, en mentionnant les informations personnelles du bailleur (prénom et nom, adresse complète, numéro de téléphone, adresse électronique et autres) et le dernier reçu de paiement du loyer afin de permettre à la commission mise en place à l’effet de renégocier les loyers actuels à court terme et programmer des acquisitions à terme ».

Et d’insister sur «l’urgence liée à cette opération de recensement afin d’éviter tout retard dans le paiement du 4ème trimestre 2021». Concernant la seconde correspondance, Morissanda Kouyaté demande aux ambassades et consulats de lui «transmettre sans délai le copie  des pièces d’identité et les informations personnelles  (prénom et nom, adresse complète, numéro de téléphone, adresse électronique et autres) et du personnel diplomatique et local à l’adresse électronique [email protected]».  «Conformément à la situation du personnel de vos représentations et consulaire communiquée par vos soins », précise-t-il.

Dans ce second document, le ministre des affaires étrangère «attire votre attention que les paiements des salaires et charges au titre du 4ème trimestre 201 restent conditionnées aux renseignements fournis ». Puis, « réitère aux ambassades et consulats qui n’ont pas encore déposé le contrat du personnel local en service de s’exécuter par la même occasion».

Des dispositions qui traduit une volonté affichée d’améliorer la gouvernance dans le secteur diplomatique qui n’était pas le mieux doté en terme de bonne gestion. En dépit des efforts constatés avec son prédécesseur Dr Ibrahima Kalil Kaba.

Sauf que selon un observateur sur le sujet, les démarches enclenchées par le nouveau ministre ont leurs limites. Premièrement, «le ministre utilise un Gmail pour une communication officielle. Si c’est moi l’ambassade je serais très perplexe car en ce 21ème Siècle il y a un e-mail officiel du gouvernement et on ne doit pas mettre des informations stratégiques sur un site public. Un fax est plus rassurant ».

La deuxième observation concerne «les baux fonciers», selon notre source. «Ce sont des engagements que l’Etat a pris dans plusieurs de ces pays où la justice marche. En principe c’est la compétence du « patrimoine public » de gérer les baux fonciers des ambassades. Si ce n’est pas le cas, il y a un sérieux problème », rémarque-t-il.

Troisièmement, pour notre source toujours, «menacer de ne pas payer les gens qui n’obtempèrent pas est inutile. Les secrétaires, commis, chauffeurs des ambassades n’ont rien à voir si il y a magouille ».

Des remarques qui  vont alerter le gouvernement pour que des mesures correctives soient prises pour que les bons résultats soient au rendez-vous.

Sans oublier «à la décharge» du ministre, notre source estime que « ceux qui gèrent l’ancien site du gouvernement qui ne sont pas payés doivent certainement bloquer toutes les clés d’accès ». Ce qui ne change pas sa position que «Gmail est une compagnie privée  américaine qui donnera accès aux services d’espionnage de leur pays tout ce qui y passe. Aucun Etat qui se respecte ne communiquera des informations sensibles sur Gmail, WhatsApp ou Messenger», se désole-t-il.

libreopinionguinee avec Guineenews

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

Lire l'article en entier