Détention illégale d’armes : 3 citoyens condamnés à 5 ans de prison avec sursis

il y a 9 mois 55
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

image d’archive

Trois personnes ont été jugées lundi dernier, 13 septembre 2021, au tribunal de première instance de Mafanco. Reconnus coupables de détention illégale d’armes légères, les prévenus ont été condamnés à 5 ans d’emprisonnement assorti de sursis, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

C’est le 23 août 2021 que des agents de la brigade de recherches de Matam ont interpellé Alpha Amadou Barry, Alpha Oumar Barry et Ibrahima Barry, en possession d’armes de catégorie 5 (des fusils de chasse) et de munitions. Interpellés dans la préfecture de Coyah, ces trois citoyens ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt, le 1erseptembre 2021.

A la barre, ils ont reconnu sans détour les faits mis à leur charge, tout en expliquant au tribunal les raisons pour lesquelles ils détenaient ces armes. Les prévenus ont fait savoir qu’ils habitent « en pleine brousse » avec des animaux domestiques dans la préfecture de Coyah, et qu’ils ont acheté ces fusils dans l’unique but de se protéger contre les animaux sauvages

« C’est à cause des serpents et autres animaux sauvages qui viennent dévorer nos poulets qu’on a acheté ces armes.  Nous sommes des voisins directs et nous habitons en pleine brousse au bord d’un marigot. Nous élevons des poulets, des chèvres et des moutons. Nous avons aussi des enfants. Et souvent, les serpents viennent jusqu’au niveau de nos vérandas. Donc, c’est pour cela qu’on a jugé nécessaire de chercher ces armes », a dit Alpha Amadou Barry. 

Les prévenus ont soutenu aussi qu’ils ne savaient pas que détenir une arme sans autorisation préalable était interdit. « J’ai acheté l’arme pour chasser notamment les serpents. Mais je ne savais pas que si on achète une arme, il faut l’enregistrer et avoir une autorisation pour la détenir. Ça, je ne le savais pas. Je demande pardon », a lancé Ibrahima Barry.

Après les dépositions des prévenus, la procureure Joséphine Loly Tinkiano a demandé au tribunal de les condamner à 5 ans d’emprisonnement dont 2 ans ferme 3 ans assortis sursis, et 5 millions de francs d’amende chacun. De son côté, la défense a plaidé coupable, avant de solliciter « de larges circonstances atténuantes » pour ses clients.

« Mes clients ont agi dans la naïveté. Il faut voir l’objectif visé par les 3 prévenus qui ont acheté ces armes. Ils n’ont aucune intention d’agir dans une quelconque attaque ou légitime défense. Même en les voyant, on sent que ce sont des personnes qui n’ont aucun caractère pénal (…). Donc, en plaidant coupable, je vous demande de leur accorder de larges circonstances atténuantes », a plaidé Me M’Bomby Mara.

Lors de sa délibération, le tribunal a condamné les trois prévenus à 5 ans d’emprisonnement assorti sursis et au paiement d’une amende de 1 million de francs guinéens chacun. Il a ordonné aussi la confiscation des fusils et munitions saisis dans leurs mains. 

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 620589527/664413227

Facebook Comments Box

Commentaires

Lire l'article en entier