Détention des cadres du RPG-AEC : « nous voulons que la CRIEF accélère les pas pour qu’on soit situé » (Collectif frustrés)

il y a 1 semaine 142
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Depuis le 05 septembre 2021 date à la quelle Alpha Condé été évincé par le CNRD, ses cadres font face à plusieurs réalités, notamment la mise de détention, gel de comptes et interdiction de sortie du territoire.

Même si la reddition des comptes est appréciée par le collectif des frustrés du RPG-AEC, il demande tout de même à la CRIEF d’aller un peu plus vite, afin d’être situé.

« Nous nous attendons toujours à ce que la CRIEF fasse du bon boulot, et nous estimons qu’il est normal qu’on fasse la lumière sur leur gestion. Donc, s’il est demandé à ce que ces gens-là ne sortent pas du pays, nous applaudissons cela aussi. Mais, nous attendons que la justice travail de façon rapide parce qu’il ne faut pas restreindre la liberté des uns et des autres sans faire le travail. Nous voulons que chacun soit situé sur son sort. Ceux qui seront reprochés de malversations soient punis à la hauteur de leur forfaiture, et ceux là qui seront acquittés soient libres à temps pour qu’ils vaquent à leurs occupations. En tous cas nous, au sein du RPG on a besoin de nous reconstituer et pour le faire, on doit savoir qui est bon ou mauvais (…). On ne doit pas rester comme ça dans les suspicions. Ainsi, nous voulons que la CRIEF accélère un peu ses pas pour qu’on soit situé sur le sort de nos cadres », a indiqué Ibrahim IV Doumbouya.

Hadjiratou Bah

Lire l'article en entier