Détention de Bogola Haba: l’affaire renvoyée devant la seconde chambre de contrôle de l’instruction

il y a 1 semaine 29
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Arrêté et placé en détention préventive pour, entre autres, offense au chef de l’État, Keamou Bogola Haba va devoir, encore, rester quelques jours ou semaines en prison.

Ce jeudi 22 juillet, la chambre de contrôle de l’instruction (en charge d’examiner les décision des juges d’instruction), a examiné la demande aux fins d’annulation de la décision du cabinet d’instruction le plaçant en détention préventive.

Celle-ci a estimé qu’elle ne pouvait pas examiner cette demande et la renvoyer devant la seconde chambre de contrôle composée de trois magistrats.

” Le président était saisi conformément à l’article 294 du code de procédure pénale. Il a estimé qu’il ne pouvait pas examiner le recours en juridiction présidentielle. En conséquence, il a renvoyé l’affaire devant la seconde chambre de contrôle de l’instruction qui sera composée de trois magistrats. La défense avait plaidé l’infirmation de l’ordonnance de placement en détention, statuant à nouveau, ordonné la remise en liberté de Monsieur Keamou Bogola, assorti de son placement sous contrôle judiciaire. Le parquet a donc requis le renvoi de l’affaire devant la composition collégiale de la 2ème chambre de contrôle de l’instruction. C’est ce qui a été suivi par le président de la seconde chambre de l’instruction “, a confié à notre reporter, Me Pépé Antoine Lama, un des conseillers de Keamou Bogola Haba.

Il faut rappeler que l’opposant, pour des raisons de santé, a été admis au CHU Ignace Deen hier.

MohamedNana Bangoura

Lire l'article en entier