CRIEF : l’ex DG de la CNPSAE entendu, l’affaire renvoyée au 20 juillet prochain

il y a 1 mois 47
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

L’ex directeur général de la caisse nationale de prévoyance sociale des agents de l’Etat, (CNPSAE), Dr Fodé Cissé et son informaticien Fodé Sirakahata Bangoura, poursuivis pour des faits présumés de détournement de deniers publics et complicité, ont comparu ce mercredi 29 juin, pour la troisième fois devant la chambre de jugement de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF).

Les faits pour lesquels ils sont poursuivis portent sur la somme d’1 milliard 277 millions 726 milles 940 GNF, destinée à 1 178 pensionnés.

Dans sa déposition du jour, Dr Fodé Cissé a déclaré qu’il a consigné le montant incriminé à Nzérékoré pour des fins de vérification.

« L’argent n’est pas du tout détourné, nous l’avons délocalisé dans la zone de Nzérékoré pour des fins de vérification. Parce qu’au moment où l’argent était dans le circuit à Conakry, il y avait trop de bruits. J’ai choisi Nzérékoré parce que j’ai confiance au chef d’agence qui est là. Je ne pouvais pas garder l’argent à Conakry », a-t-il indiqué.

Il a aussi signalé qu’il faisait l’objet d’assez de pressions de la part de certains hauts perchés.

A la question de la partie civile de savoir pourquoi il n’a pas jeté l’éponge s’il se sentait réellement menacé ? le prévenu répond en ces termes.

«Quand on aime son pays, on prend un certain risque. Quand on m’a interpellé je les ai fait savoir que l’argent était au trésor de N’zérékoré. Chose qui leur a été confirmée par le directeur de l’agence de N’zérékoré. Ils ont fait sortir les photos de mes bâtiments pour me demander comment j’ai fait pour avoir tout ça là. J’ai dit mais je ne peux pas construire tous ces bâtiments en 4 mois de fonction que j’ai passé à la tête de la CNPSAE. J’ai fait 15 jours de garde à vue. Quand on m’a libéré, ils m’ont dit de ne dire ni à ma femme ni à un autre que je ne vais pas au travail, de venir à la gendarmerie chaque jour », a-t-il ajouté.

La déclaration relative à la consignation de la somme incriminée, a été confirmée par le procureur spécial, qui a soutenu que le montant incriminé est effectivement sur le compte du trésor à N’zérékoré. Et, ne sortira du compte que sur une décision de justice.

Interrogé à la suite de l’ex DG de la CNPSAE, l’informaticien Fodé Sirakahata Bangoura a rejeté les faits à lui reprochés. Il précise toutefois qu’il a agi sur instructions de son patron.

« J’ai reçu les instructions de mon directeur qui m’a demandé de traiter le fichier. De corriger toutes les erreurs qui sont sur la liste. Il m’a dit qu’il envoyait l’argent à N’zérékoré pour des fins de vérification. Moi-même je lui avais proposé l’agence de Matam », dit-il.

Au terme des débats, l’affaire a été renvoyée au 20 juillet prochain pour l’entame de la phase des réquisitions et plaidoiries des avocats.

A suivre…

Lire l'article en entier