Cour d’appel de Conakry : le prisonnier Ousmane Gnelloy de nouveau attendu à la barre

il y a 1 semaine 21
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Le procès en appel ministère public contre Ousmane Gnelloy Diallo, pour injures publiques et menaces de mort réitérée à la requête de dame Kadiatou Biro Diallo, se poursuivra ce jeudi, 14 octobre, devant la cour d’appel de Conakry.

Lors de la dernière audience, l’avocat du mis en cause, Me Santiba Kouyaté, dans les griefs qui ont motivé son appel, a devant le juge Mangadouba Sow déclaré que l’affaire a été mal jugée en première instance par “le fameux juge Alphonse Charles Wright”.

D’après lui, l’essentiel des motivations du juge relevait : « du sensationnel et du populisme », tout en arguant qu’il y a eu une ” fausse mention dans le jugement déféré “.

Pour lui, le juge est entré en condamnation de son client ”pour menace de mort ” alors que dans le dossier qui a été porté à sa connaissance ” il n y avait aucune preuve “.

C’est pourquoi il a aussitôt sollicité du juge, la levée du mandat de dépôt décerné contre son client car selon lui: « C’est un dossier qui a été monté de façon irrégulière.Gnelloy n’a jamais été cité à comparaître devant un tribunal. Et, par mauvaise interprétation de l’article 282 du code de procédure pénale, on n’a presque interdit tous les droits à Gnelloy », a déploré Me Santiba Kouyaté.

Le juge a décidé de statuer sur la demande concernant la levée du mandat de dépôt du prévenu à l’audience de ce jeudi.

Faut-il le rappeler, celui qui se faisait appeler le ministre de la défense de l’ex-président Alpha Condé, est écroué à la maison centrale depuis le 29 septembre dernier.

A suivre….

Alhassane Fofana

Lire l'article en entier