Conakry : tenue d’une réunion préparatoire pour l’installation du réseau des femmes leaders africaines (AWLN)

il y a 1 mois 163
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Dans le cadre du lancement de ‘’African Women Leaders Network (réseau des femmes leaders africaines)’’ en Guinée, une réunion préparatoire s’est tenue à Conakry hier, jeudi 30 juin 2022, au siège du réseau des femmes africaines ministres et parlementaires de Guinée. La rencontre a réuni plusieurs femmes venues de différents réseaux, des ONGs et de la société civile. Également, plusieurs autres femmes ont pris part, à titre personnel, à la présente réunion préparatoire, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Cette rencontre s’est tenue en présence de Huguette Akplogan Dossa (présidente du Réseau des Femmes Leaders Africaines chapitre Bénin) et Liliane Haba (membre du Réseau des Femmes Paix et Sécurité dans l’espace CEDEAO). Et, selon Hawa Dramé, la présidente de la Fondation Internationale TIerno et MAriam (FITIMA), cette réunion rassemble ‘’des femmes moins jeunes’’ qui évoluent dans le cadre de la mobilisation sociale et la promotion de la paix et de la sécurité en Guinée.

Hawa Dramé, présidente de la Fondation Internationale TIerno et MAriam (FITIMA)

« Vous savez que, dans le cadre de AWLN qui va être lancé le 6 juillet prochain, nous allons travailler sur cette plateforme par commission. Et là, aujourd’hui, on a réuni des femmes, des femmes moins jeunes qui évoluent depuis des années dans le cadre de la mobilisation sociale et aussi en ce qui concerne la paix et la sécurité en Guinée. Donc, nous nous sommes réunies pour parler des objectifs de AWLN, qu’est-ce que AWLN Guinée voudrait faire pour les femmes de Guinée ; et, aussi, désigner parmi ces femmes-là celles qui vont représenter ces deux thématiques au niveau du comité stratégique qui va être mis en place et qui servira un peu de conseil d’administration. Pour pouvoir mettre tout ça, un comité exécutif ou un bureau exécutif qui va définir un plan d’action et surtout travailler à atteindre les objectifs qui seront fixés par ce comité stratégique. Nous avons constitué deux groupes. Le groupe de représentants des mobilisations sociales qui a 3 personnes et le groupe de Paix et Sécurité qui a deux femmes vont porter la voix de toutes les femmes qui ont l’expérience dans le domaine de la paix et de la sécurité en Guinée. Et, ces deux femmes-là vont parler au nom de toutes leurs consœurs », a expliqué Hawa Dramé.

Pour Huguette Akplogan Dossa, présidente du Réseau des Femmes Leaders Africaines chapitre Bénin, African Women Leaders Network (AWLN) est prêt à transformer le continent africain. Et, la rencontre de ce jeudi a été une occasion de s’approprier du contenu de ce réseau dans le domaine de la mobilisation sociale et celui de la paix et de la sécurité.

Huguette Akplogan Dossa, présidente du Réseau des Femmes Leaders Africaines chapitre Bénin, African Women Leaders Network (AWLN)

« Le Réseau des Femmes Leaders Africaines a été mis en place par ONU femmes et l’UA en 2017. Et, depuis 2018, le processus d’installation des chapitres nationaux a commencé. Le Bénin a été le 12ème chapitre installé ; et, en tant que tel, nous avons été choisis pour accompagner deux pays : le Ghana et la Guinée. Le Ghana suit son processus ; et, la Guinée est prête pour installer son chapitre. C’est la raison de notre présence sur le sol guinéen et nous saluons toutes les autorités guinéennes qui ont facilité notre entrée sur le territoire. Ce matin, j’ai participé à une rencontre avec les femmes des organisations de la société civile qui se sont appropriées le contenu de leurs domaines. Parce qu’au niveau de AWLN, ce Réseau est prêt à transformer notre continent… Donc, les femmes de la société civile se sont regroupées ce matin pour s’approprier le contenu du domaine paix et sécurité et du domaine mobilisation sociale. Elles ont désigné leurs représentants qui vont siéger dans le comité stratégique qui est le comité national qui va désormais parler au nom des femmes au niveau de la Guinée en capitalisant tout ce qu’elles font sur le plan national. En portant des plaidoyers vis-à-vis des autorités et vis-à-vis de l’Union Africaine et des Nations Unies. Les recommandations ont été claires ; et, les femmes, désormais, se donnent la main, pour travailler ensemble. Je dirai à toutes les femmes guinéennes qu’elles doivent s’estimer très heureuses aujourd’hui d’avoir des femmes leaders capables, qui peuvent désormais les encourager, les former, les renforcer et les informer. Également, porter leurs voix auprès des autorités, auprès des partenaires techniques et de développement, appelés encore les amis de Réseau et auprès de l’UA », a indiqué Huguette Akplogan Dossa.

Pour Liliane Haba, membre du Réseau  des Femmes Paix et Sécurité dans l’espace CEDEAO, c’est une joie et une fierté d’appartenir à ce groupe de femmes qui œuvrent pour que la Guinée soit reconnue dans le concert des nations qui respectent les droits des femmes.

Liliane Haba, membre du Réseau  des Femmes Paix et Sécurité dans l’espace CEDEAO

« C’est un sentiment de joie de participer à cette réunion préparatoire du AWLN. Nous comptons faire la restitution (…) et faire comprendre que les femmes ne sont plus seules. Nous devons plutôt être solidaires ; parce qu’avant, les femmes avançaient à rang dispersés. Nous allons mobiliser les femmes de notre structure à effectuer le déplacement lors du lancement, faire des messages de bouche à oreille, sur les réseaux sociaux et un battage autour de AWLN », a dit Liliane Haba.

Présente à cette réunion préparatoire, Hadiatou Barry, fondatrice du Groupe Akiba Finances (une micro-finance digitale), s’est engagé de contribuer à faire du AWLN une plateforme qui va accompagner la femme guinéenne.

Mme Hadiatou Barry, fondatrice du groupe Akiba Finances

« Dans le cadre de notre mission au sein de notre institution, c’est de faire en sorte que les femmes guinéennes aient accès à l’épargne, aux crédits et aux financements de toutes sortes. Parce que quand on parle d’inclusion financière, ce n’est pas seulement le financement en termes de crédit, mais c’est aussi de financement en termes de levée de fonds, comme ça se passe ailleurs, des fonds d’impact pour permettre aux femmes d’accéder à des ressources pour créer des entreprises et développer leurs entreprises. Donc, nous on est engagé déjà dans cette démarche ; et, ça ne fera que réconforter notre conviction que l’inclusion financière a sa contribution dans le développement socioéconomique de la femme guinéenne. On va mettre notre contribution dedans, on va essayer d’apporter notre petite expérience pour faire en sorte que AWLN soit une plateforme qui va accompagner la femme guinéenne », a indiqué Hadiatou Barry.

De son côté, Fanta Diaby, gérante de ‘’Together’’, a laissé entendre que sa structure fait partie du comité stratégique qui va développer un plan stratégique pour accompagner les femmes guinéennes dans leur quotidien.

Mme Fanta Diaby, gérante de l’ONG Together

« Nous comptons accompagner AWLN dans son plan d’action pour pourvoir aux femmes entrepreneures de Guinée des ressources qu’il faut pour pouvoir évoluer dans leur plan d’activité. Notre structure fait partie du comité stratégique qui va développer un plan stratégique, un plan d’action, pour pouvoir accompagner des femmes dans leur quotidien, dans leurs activités en Guinée… Nous comptons mobiliser énormément des femmes, des jeunes femmes, dans le secteur entrepreneurial guinéen », a dit Fanta Diaby.

Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 628516796

L’article Conakry : tenue d’une réunion préparatoire pour l’installation du réseau des femmes leaders africaines (AWLN) est apparu en premier sur Guineematin.com.

Lire l'article en entier