Conakry : les travailleurs de Star21 TV en grève pour réclamer des salaires impayés

il y a 3 mois 135
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Cela fait plus de deux semaines que les travailleurs de la télévision privée Star21 sont en grève. Les journalistes et techniciens ont cessé le travail depuis le 10 janvier dernier pour réclamer des arriérés de salaire que leur doit la direction générale de l’entreprise médiatique. Rencontré par un journaliste de Guineematin.com, ce jeudi 27 janvier 2022, le rédacteur en chef de Star21 TV, Ibrahima Sory Barry, est revenu sur l’origine de cette grève.

Ibrahima Sory Barry, rédacteur en chef de Star21 TV

« Nous avons décidé de rester à la maison parce que tout simplement la direction générale n’arrive pas à respecter certains de ses engagements vis-à-vis des travailleurs. C’est quelque chose qui a beaucoup perduré. Chaque mois, il faut attendre jusqu’au 10 voire le 15 pour être payé. Vu que cela a perduré, on a tenu récemment une réunion au cours de laquelle ils ont tenu encore des promesses, qu’ils n’ont toujours pas respectées.

C’est ainsi qu’au mois de septembre dernier, la rédaction a dit que c’est devenu de trop. On a dit que si on n’est pas payés, on ne va pas travailler. C’est ainsi qu’on nous a payés le 6 septembre. En octobre, j’ai adressé une note à la direction pour leur dire que si on n’est pas payés jusqu’au 5, on va arrêter le travail à partir du 6. Ils m’ont répondu qu’ils vont nous payer. Ils ont attendu jusqu’au 10 pour nous payer. Mais, tout le monde n’a pas reçu le salaire au complet.

Si tu es payé à 1 500 000 francs guinéens, on te donne 1 000 000 de francs guinéens. Si tu es payé à 2 000 000 de francs guinéens, on te donne 1 500 000 de francs guinéens. Au mois de novembre aussi, c’était la même chose, on a tous reçu la moitié de notre salaire. C’est ainsi qu’on a décidé d’arrêter le travail, tout le monde est resté à la maison. Une semaine après, ils nous ont appelés à une réunion, ils nous ont expliqué pourquoi notre salaire retarde. Ils nous ont demandé de reprendre le travail, en nous assurant que ce retard ne se répétera plus.

On a accepté de reprendre le travail. En fin décembre aussi, on a attendu jusqu’au 5 janvier, le DRH est venu nous dire de patienter, qu’il n’a pas encore le retour du boss. Pendant ce temps, on a aperçu deux américains qui seraient les bailleurs de la télé depuis les USA. Selon eux, ils sont venus chercher à savoir c’est quoi le véritable problème à la télé. On leur a expliqué que c’est un problème lié au retard du salaire, et puis la direction nous doit des arriérés. Ceux-ci aussi nous ont rassurés qu’ils vont remonter l’information.

Après ça, on a décidé de rester à la maison depuis le 10 janvier, parce que la direction ne veut pas nous comprendre. C’est moi-même qui ai demandé aux travailleurs de rester à la maison en entendant qu’on nous paie. Si les journalistes vous disent : on ne peut pas venir au travail parce qu’on n’a pas de transport ou bien il y a tel problème lié au fait qu’on n’est pas payés, qu’est-ce que je peux en tant que rédacteur en chef ? C’est de leur dire de rester à la maison jusqu’à ce qu’on nous paie », a indiqué Ibrahima Sory Barry.

Selon le rédacteur en chef de Star21 TV, lui et ses collègues réclament aujourd’hui les arriérés de salaire des mois d’octobre et de novembre et le salaire complet des mois de décembre et de janvier. « Lundi dernier, j’avais décidé d’aller porter plainte au niveau de l’inspection générale du travail. Entretemps, le coordinateur, Souleymane Dalein Diallo, m’a dit de patienter, que les négociations sont en cours. Mais, si rien n’est fait d’ici le 1er février, on va passer à la vitesse supérieure, en saisissant l’inspection générale du travail pour un début », a annoncé Ibrahima Sory Barry.

Joint au téléphone, le doyen Souleymane Dalein Diallo, coordinateur de la télévision Star21, a reconnu que la direction doit de l’argent aux travailleurs. Une situation qui s’explique, selon lui, par la maladie du PDG de l’entreprise, basé aux Etats-Unis. « C’est vrai, nos employés ne travaillent pas, parce qu’ils ne sont pas payés. Mais, ils seront payés dès que le payeur (le patron) sera guéri. Il est malade et est hospitalisé. Dès qu’il sera guéri, je pense qu’ils vont être payés. Je le souhaite vivement », a dit M. Diallo.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

L’article Conakry : les travailleurs de Star21 TV en grève pour réclamer des salaires impayés est apparu en premier sur Guineematin.com.

Lire l'article en entier