Conakry : le Club Raby et les enfants célèbre les 75 ans de l’UNICEF

il y a 4 mois 71
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

La structure Raby et les enfants a célébré ce jeudi 20 janvier 2022 en différé, les 75 ans de l’UNICEF, au service des enfants. La cérémonie a eu lieu dans les locaux de l’agence onusienne en présence de plusieurs enfants.

Ce sont 75 enfants venus des orphelinats, des associations d’enfants et du club Raby et les enfants qui ont pris part à cette célébration. Sous les couleurs de l’UNICEF, ces enfants ont fait des prestations artistiques, suivi d’un sketch joué par le Club Raby et les enfants sur les réalités sociales auxquelles les enfants, surtout les domestiques, sont confrontés dans leur milieu social.

Dans sa prise de parole à cette cérémonie, la présidente du conseil d’administration du club Raby et les enfants, Rabiatou DIALLO a fait savoir que ça a été une occasion pour les 75 jeunes filles et garçons, de découvrir «l’UNICEF, rencontrer le staff, échanger avec eux pour mieux comprendre le combat que mène cette organisation au quotidien, pour les enfants de Guinée.»

Selon Rabiatou DIALLO, l’implication de ces enfants à la célébration de ce 75e anniversaire de l’UNICEF a été d’une grande importance pour eux. Car, dit-elle, «l’UNICEF travail pour les enfants». Donc ajoute-t-elle  « quand vous travaillez pour quelqu’un sans l’impliquer, c’est comme si vous faites les choses contre lui. »

Se référant du parcours de l’UNICEF, Rabiatou DIALLO estime que même s’il reste encore des défis à relever par cette organisation, il y a eu quand même une amélioration: «A la base, l’organisation a été mise en place pour lutter contre la faim et les maladies. Aujourd’hui, le champ d’action a beaucoup plus évolué parce que, elle intervient dans les domaines de l’éducation.»

En tant que coach des enfants, Rabiatou DIALLO promet de s’investir davantage dans encadrement des tout petits, afin que ceux-ci puissent avoir «une base solide, pour les faire éviter les mêmes erreurs que nous. Nous devons investir en eux pour qu’ils apportent eux-mêmes le changement.»

Émerveillée par l’intelligence des enfants, Christine Nare KABORÉ, représentante adjointe de l’UNICEF en Guinée, a dit espérer que dans 25 ans, ces derniers «travailleront à l’UNICEF et d’autres seront des hauts cadres qui vont contribuer au développement de la Guinée.»

Mariama DIALLO, présidente du parlement des enfants de Guinée, qui a porté la voix de ses camarades à cette cérémonie, a remercié l’UNICEF pour les efforts consentis dans l’encadrement des enfants. Elle invite tous les enfants de son pays à prendre les études au sérieux: «Il ne faut jamais négliger les études, il faut respecter tout le monde, notamment les parents, les maîtres et tout son entourage.»

Lire l'article en entier